Trignac

Fusion : les couleurs d’un château industriel

Alain Guezennec, médecin, peintre, sculpteur, performer (sans ordre de priorité) déchaîne les ruines des forges de Trignac.

« Les forges, je passais régulièrement devant. Un jour, en 2008, je me suis arrêté et j’y suis rentré, il s’est passé quelque chose de l’ordre de la fascination. Pendant deux ans, je n’ai cessé de les photographier, de les dessiner, de les peindre. De grandes esquisses colorées, de l’explosion, de grandes toiles libératrices. Je mélangeais les matières rouges et noires, brou de noix, encre de chine, des matières qui ne sont pas faites pour être mélangées, raconte Alain Guezennec. Quand le premier projet “Fusion“ avec la Ville de Trignac est né, je me suis totalement engagé. » Certains se souviennent peut-être en effet de cette première exposition de 2012, événement qui avait fortement ému et parfois même secoué le public.

Voilà donc qu’il poursuit l’aventure avec cette nouvelle exposition “Fusion“, plus multidimensionnelle que la précédente, « une prise de risque » avec son fils Robin. « Il s’agissait ici de retrouver le feu, d’explorer la place de l’homme dans la biosphère. Les Trignacais, sans le savoir, ont engendré un monstre industriel, maintenant porteur d’imaginaire et de fantasme. L’écosystème, si fragile, est impacté par l’homme depuis l’ère industriel. L’être humain a de plus en plus une vie hors sol, il s’éloigne de ses racines, il va même jusqu’à imaginer le transhumanisme. Jusqu’où pourra-t-il aller ainsi ? Jusqu’à quand pourra-t-il s’extraire de son environnement naturel en se posant au sommet de la pyramide ? On naît, on vit, on meurt : en sera-t-il de même de l’humanité ? » D’où l’émergence de l’idée de deux performances : “Genèse“, un parcours dans les origines de “Fusion“, une exploration des émotions des hommes dans leur environnement, et “Forge“, une immersion plastique, vidéo et sonore où la matière se mêle aux corps des artistes.
« Les forges sont le lieu fondateur de la commune, l’intervention d’Alain vient scander son identité. Il y a eu il y a peu une conférence d’Alain Kerlan au Théâtre, dans le cadre des Controverses de Saint-Nazaire, sur la culture et le contrat social. Il y est apparu que ce qui fait lien entre l’artiste et les citoyens, c’est l’émotion partagée. Trignac est une ville “traversée“, par la voie express, le train..., elle ne doit pas s’isoler sur elle-même, mais faire vivre ces flux, et nous nous devons d’oser les prises de risque avec les artistes », est convaincu Claude Aufort, maire de Trignac.

Voilà pourquoi Alain Guezennec continuera probablement à manier la matière dans le creuset de son imaginaire. Et que d’autres projets fusent, comme l’illumination des Forges les 31 décembre et 1er janvier prochains, peut-être de façon pérenne ensuite, la présentation du travail sur “Fusion“ des ateliers d’arts plastiques de la commune en janvier, et l’intégration du bâtiment dans un parcours vélo qui reliera Méan-Penhoët au port de Rozé, à Saint-Malo-de-Guersac, « comme un vestige de château, un élément de paysage, une vision positive ». Et pourquoi pas la création d’un fonds artistique dédié.

Mireille Peña

“Fusion“ : jusqu’au 28 octobre, tous les jours de 16h à 18h30 sauf le mercredi de 10h à 18h30, au Centre Lucie-Aubrac. Entrée libre.

• Performance “Genèse” d’Alain et Robin Guezennec avec le percussionniste Huggo Le Hénan : jeudi 19 octobre, 19h30, au Centre culturel Lucie-Aubrac (sur inscription).

• Performance “Forge” d’Alain et Robin Guezennec avec le percussionniste Huggo Le Hénan et cinq étudiants du CFMI de Rennes : samedi 28 octobre, 19h30, à la salle des fêtes de Trignac (sur inscription). Gratuit. Inscription : 02 40 90 32 48.

 

 

Saint-Nazaire

Passe la lecture à ton voisin

Lire, écouter lire, découvrir en liberté : “Lectures en partage” n’invite qu’au plaisir.

L'association Auteur, lecteurs dans la ville pouvait-elle imaginer il y a trois ans que son idée de chaîne de lecteurs à Saint-Nazaire aurait tant de succès ? En effet, non seulement la réussite de ce genre nouveau d’événement littéraire fut immédiate, mais elle s’avère pérenne puisque les créneaux horaires sur douze heures de lectures continues de cette 3e édition sont d’ores et déjà remplis par 140 lecteurs.

« On va, on vient, on lit, on reste, on part, on fait les soldes, on passe, on repasse… », se félicite Jean-Pierre Suaudeau, membre d’Auteur, lecteurs dans la ville. Cela résume bien l’esprit ouvert et convivial de ce temps entre parenthèses que chacun peut vivre à sa guise. Ici, pas de jugement, pas de contrainte, ni sur les textes choisis ni sur la manière de lire, pas de débats. Place entière est donnée aux rencontres, aux surprises. « Il y a aussi les voix, comme des vagues humaines, graves, aiguës, musicales, d’hommes, de femmes, et c’est très émouvant. »

« Nous espérons d’ailleurs entraîner plus de voix jeunes, même si nous avons fait un pas en ce sens lors de la 2e édition. Il est important de redire que tout le monde peut venir lire ce qu’il aime, même les enfants, et qu’il est possible d’imaginer toutes les façons de le faire », continue Jean-Luc Mahé, également membre d’Auteur, lecteurs dans la ville.

Pour accompagner ce flot de textes et « pour ouvrir des horizons encore plus vastes », Ludovic Riou, de la bouquinerie Les Idées larges, proposera un panel d’ouvrages lus en 2017, ses propres coups de cœur et des vinyles d’enregistrements littéraires.
Un flot si puissant qu’il débordera du salon République… En effet, les commerçants du centre-ville – à travers l’Union des commerçants – ont accepté de rejoindre l’aventure en affichant quelque 120 phrases tirées de livres dans leurs vitrines pour affirmer que la littérature a sa place partout.

Relevons aussi la présence d’un stand de la librairie l’Embarcadère, qui a de plus fait appel à la comédienne Clémentine Allain pour clôturer la journée par la lecture d’une nouvelle de Raymond Carver : « Le hasard fait que la Nuit de la lecture créée par le ministère de la Culture en 2017 se tient au même moment. Dans ce cadre, nous avons ainsi pu obtenir le soutien financier du Centre national des livres pour imaginer ce moment propre à fédérer le public avant la séparation de fin de soirée », se félicite Agathe Mallaisé, libraire de l’Embarcadère. En effet, on imagine bien la difficulté de se séparer après un tel bain collectif de mots et de chaleur humaine.

Mireille Peña

Albert Camus et Annie Ernaux, les deux auteurs les plus lus lors des deux premières éditions.Albert Camus et Annie Ernaux, les deux auteurs les plus lus lors des deux premières éditions.

POUR RAPPEL

Les lecteurs préalablement inscrits disposent de cinq minutes pour lire à haute voix un texte qui leur tient à cœur, extrait d’un roman, recueil de poésie, pièce de théâtre, album pour enfants...
Ils ne dévoilent leurs choix qu’au moment de la lecture. Ils peuvent lire debout ou assis et disposent d’un micro.

Les auditeurs sont totalement libres de leurs allers et venues.

Lectures en partage : samedi 20 janvier, de 10h à 22h, au salon République (Paquebot), Saint-Nazaire.

Gratuit. Renseignements : 02 40 66 63 20.

 

_____ 2e Nuit de la lecture _____

Hasard du calendrier, le ministère de la Culture lançait sur toute la France la 1re Nuit de la lecture le 14 janvier 2017, date de la 2e édition de Lectures en partage à Saint-Nazaire. Et toujours hasard, sa 2e édition se tiendra ce même samedi 20 janvier, jour donc de la grande fête du livre à laquelle participent les médiathèques du territoire de la Carene.

Montoir-de-Bretagne
Porte ouverte de la médiathèque Barbara, de 10h à 22h. Seront proposés une vente de livres déstockés à 1 €, un jeu collectif, un dîner partagé entre 19h et 20h, et une visite insolite à 20h (apportez vos lampes de poche…).
Gratuit. Inscription conseillée : 02 40 70 11 51.

Pornichet
Lectures libres, sieste sonore, jeux…, de 20h30 à 23h, à la médiathèque Jacques-Lambert.
Gratuit, sur inscription : 02 51 73 22 22, http://mediatheque.ville-pornichet.com

Saint-André-des-Eaux
Découverte des incontournables de la rentrée littéraire avec Guénael Boutouillet, médiateur du livre, à la bibliothèque, 20h.
Gratuit, sur inscription : 02 40 01 20 63 et en Mairie.

Trignac
Lectures, projection d’un film et quiz littéraire à la bibliothèque, ouverte pour l’occasion jusqu’à 21h.
Gratuit. Renseignements : 02 40 90 32 66.

 

Saint-Nazaire

On trinque au Bulot

Les amateurs de théâtre et de chansons vont siroter du petit lait ce week-end avec une création à fort degré d’humour et de légèreté.

Ils avaient fait salle comble l’an dernier avec leur premier spectacle Les vacances de Tatie Bulot. Les huit comédiens-chanteurs et trois musiciens de l’association En Fa d’Aise, tous amateurs, reviennent brûler les planches du théâtre Jean-Bart, à Saint-Marc-sur-Mer, avec Ça jase au Bulot, une nouvelle pièce tout aussi pétillante que la précédente. « On y retrouve quasiment les mêmes personnages, mais aussi des nouveaux. Le cadre, par contre, a changé. De l’Hôtel de la Plage, ils évoluent ici au Bulot, un bistrot de la station balnéaire où ils aiment à se raconter, s’épancher sur l’actualité, abordant aussi bien l’écologie que les histoires de quartier », explique Jean-Marie Maroy, président d’En Fa d’Aise.
Cette clique de clients un brin déjantés, c’est, entre autres, le couple Séréna et William, désormais séparés, la voyante Adèle qui prédit l’avenir entre deux tournées de p’tits blancs, Nina et Simone qui ne sucent pas toujours que de la glace, un psychiatre dérangé ou encore l’écrivaine Madame Ducasse, et bien sûr Emile, l’incontournable pilier de bar qui soutient avoir lu Liliane est au Lycée et Vas-y dans le métro.
Le “La“ est donné puisque le spectacle inclut un répertoire de 23 chansons populaires : La femme chocolat d’Olivia Ruiz, Ca ne tourne pas rond dans ma p’tite tête de Francis Blanche, Quand j’étais chanteur de Michel Delpech, Vert de colère de Pierre Perret, Libertine de Mylène Farmer, Les Bêtises de Sabine Paturel… mais aussi deux titres de ceux qui nous ont récemment quittés : France Gall avec Les Sucettes et Johnny Halliday avec L’Envie :  « Nous n’avons pas profité de ces tristes circonstances car le répertoire était calé depuis longtemps, mais cela nous donnera l’occasion de leur rendre hommage à notre façon. »
Avec Ça jase au Bulot, son deuxième opus écrit et mis en scène par Jacques Le Béchec, l’un des chanteurs de la troupe, En Fa d’Aise donne la preuve de son dynamisme joyeux et de son exigence artistique : « Si notre registre s’inscrit dans l’humour et la légèreté, on n’en reste pas moins très vigilants quant à la qualité des prestations. D’ailleurs, au vu du succès de l’année dernière et, on l’espère, de ces prochaines représentations, nous aimerions pouvoir être intégrés à la programmation des animations estivales de Saint-Marc-sur-Mer. » Affaire à suivre.

Nathalie Ricordeau

Tarifs : 8 €, moins de 12 ans 3 €.
Le 20 janvier à 20h30 et le 21 janvier à 16h, au théâtre Jean-Bart (route du Fort-de-l’Eve), Saint-Nazaire.
Réservation : 06 43 40 97 61.

 

Saint-Nazaire

Concert au Vip

Urban Stories 3.0 avec Pierre Lange aux claviers, Xavier Normand à la contrebasse et Julien Ouvrard à la batterie et aux percussions. En première partie : LK2, un jazz libre coloré d’énergie rock.

Tarif : 7 €.
Vip, 18h.
Renseignements : 02 51 10 00 00, www.levip-saintnazaire.com

Donges

Danse à l'Espace Renaissance

Mademoiselle Bulles, par la Cie Kokeshi : Mlle Bulles a tout d’une petite kokeshi, cette poupée japonaise sans tête ni jambe, jusqu’au jour où elle découvre qu’elle a tout un corps pour bouger et vivre. A partir de 1 an.

Tarif : 2 €.
Espace Renaissance, 16h30.
Réservation conseillée : 02 40 91 00 06, www.espacerenaissance-donges.com

Besné

Concert à l'Espace A Capella

La vache qui Rock, quatre frères et sœurs extravagants pour un show rock de folie. A partir de 6 ans.

Tarifs : 8 €, moins de 12 ans 4 €, pass famille 20 €.
Espace A Capella, 16h.
Réservation : 02 40 01 30 13.

Saint-Nazaire

On trinque au Bulot

Lire la suite

Trignac

Corpus fusion… la suite

Exposition d’œuvres réalisées par les adultes et adolescents des ateliers d’arts plastiques du Centre culturel de Trignac en réponse à l’exposition “Fusion” d’Alain et Robin Guézennec qui s’est tenue en octobre 2017 (archives “Fusion : les couleurs d’un château industriel“ sur www.estuaire.org). Après le travail sur l’émotion de la matière mené par ces deux artistes et les illuminations des forges les nuits des 31 décembre et 1er janvier derniers, Trignac continue à décliner la force de son histoire industrielle.

Entrée libre.
Trignac, Centre culturel Lucie-Aubrac (6, rue de la Mairie).
Du lundi 15 au vendredi 26 janvier, les mardis, jeudis et vendredis de 15h à 17h, les mercredis de 9h30 à 12h30 et 13h30
à 18h30.

• VERNISSAGE le lundi 22 janvier à 18h. Renseignements et réservation pour le vernissage : 02 40 90 32 48.

Saint-Nazaire

Dans mes petits papiers

Travail de peinture, dessin et collage de Choux, l’aboutissement de nuits et de pages blanches.

Entrée libre.
Jusqu’au vendredi 26 janvier. Saint-Nazaire, Maison de quartier de l’Immaculée (Point-du-Jour).
Renseignements : 02 51 10 11 20.

Saint-Nazaire

Il était plusieurs fois…

Un livre et un dessin animé qui racontent 35 épisodes des plus grands récits de l’Ancien Testament. En partenariat avec Bayard éditions et le Centquatre-Paris.

Entrée libre.
Le Parvis (passage Henri-Soulas). Jusqu’au samedi 27 janvier, du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h, le samedi de 10h à 12h.
Renseignements : 02 40 22 51 23.

Saint-Nazaire

Les rendez-vous du Fort

Peintures de Jean-Philippe Boucher et de Bernard Champy, et sculptures de Bruno Charbonneau.

Entrée libre.
Fort de Villès-Martin (5, rue Ferdinand-Buisson). Les week-ends du 13 au 28 janvier, de 14h à 18h.
Renseignements : 02 40 53 50 00.

Saint-Nazaire

L’étagère des 5/8 ans

Créations des élèves de 5 à 8 ans, réalisées dans les ateliers bande dessinée et gravure de l’Ecole d’arts de Saint-Nazaire.

Entrée libre.
Ecole d’arts (24, av. Léon-Blum). Du lundi 15 janvier au samedi 3 février.
Renseignements : 02 40 00 42 60.

Saint-Nazaire

Les choses qui vibrent

Après sa participation à “L’Asymétrie des cartes“ en 2016, le Colombien Marcos Avila Forero revient à Saint-Nazaire pour une exposition personnelle.

Il y avait eu cette vidéo inoubliable au LiFE. Un homme tirait un cayuco de plâtre entre Oujda et Melilla, la fragile barque se désintégrant peu à peu, laissant derrière elle la seule trace blanche de ces migrants qui mettent leur vie en jeu pour atteindre l’autre côté de la Méditerranée. Dans l’exposition “Les choses qui vibrent“ , Marcos Avila Forero ne lâche pas le fil rouge de sa profonde conviction d’artiste : comment dire la guerre et l’exil en y insufflant l’intimité des femmes et des hommes submergés par l’Histoire, et ne jamais occulter sa propre implication ?

Les choses qui vibrent ? Ce pourrait être ici les résonances des luttes humaines, même vaincues, définitivement inscrites dans l’atmosphère, et dont on peut entendre les frémissements pour peu que l’on tende l’oreille. Des ondes venues de Colombie d’abord, avec une série de tambours*, rappel de ceux utilisés en Afrique pour envoyer des messages et prévenir des dangers du temps de l’esclavage, et réinterprétés en Colombie, entre objets fonctionnels et œuvres d’art d’un rituel culturel. Ou ce film** où l’on découvre « des habitants des rives du fleuve Atrato, une des artères du conflit armé colombien, jouer des percussions avec la surface de l’eau. Ces communautés afro-colombiennes ont beaucoup perdu de leur culture en raison de la violence du conflit. Je leur ai proposé de réactiver un patrimoine qui leur appartenait et qui les redéfinit en tant que communauté ». Ou encore ces photographies nocturnes de paysans colombiens qui militent pour sortir de cette guerre intestine de plus de cinquante ans et qu’il met en lumière avec de la poudre de balles enflammée. Avec, tout près, une grande fresque réalisée à partir de fausses mitraillettes en bois aux bouts calcinés quand la bande-son de FARC s’entraînant au combat en imitant le bruit des balles traverse la salle d’exposition, jeu mortel aux allures enfantines.

Et la Syrie... ou plutôt les Syriens, pour qui l’artiste a conçu un monumental haut-parleur de noyer, entre mégaphone et bateau, cerné d’extraits de tragédies d’Eschyle, et qui a vocation à évoluer au gré des relations que l’artiste souhaite entretenir avec les migrants syriens de passage à Saint-Nazaire, à circuler dans la ville, à être mis à l’eau pour la production d’un film, à servir de porte-voix à un acteur pour un texte enrichi de toutes ces rencontres.

Les choses qui vibrent ? Ce pourrait être aussi les émotions entremêlées, dont les nôtres, un creuset de sensibilités au monde qui nous attend au Grand Café.

Mireille Peña

* L’exposition réunit des œuvres clés de Marcos Avila Forero et des créations réalisées durant sa résidence à Saint-Nazaire.

** Prêt de la Fondation Hermès pour l’art contemporain.

*** Film présenté à la biennale de Venise.

Au Grand Café (place des Quatre z’Horloges), Saint-Nazaire.
Jusqu’au 4 février 2018, tous les jours sauf lundis et jours fériés de 14h à 19h et le mercredi de 11h à 19h.
Renseignements : 02 44 73 44 07, www.grandcafe-saintnazaire.fr

Saint-Nazaire

Exposition à la médiathèque Etienne-Caux

"Mémoires minérales" Sous forme de séries de peintures et de dessins, de lithographies et d’installations, Sophie Keraudren convoque les forces naturelles de la matière, entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, à la frontière entre le visible et l’invisible. 

Entrée libre.
Médiathèque Etienne-Caux. Du jeudi 4 janvier au samedi 3 mars 2018.
Renseignements : 02 44 73 45 60, http://mediatheque.mairie-saintnazaire.fr

Saint-Nazaire

Projection à la bibliothèque Anne-Franck

“Ciné mouflet” : projection sur grand écran de courts et longs métrages pour les plus de 5 ans.

Gratuit.
Bibliothèque Anne-Frank, 15h.
Renseignements : 02 40 53 05 77.

Saint-Nazaire

Concert au Vip

Hommage au grand Joe Zawinul, créateur de Weather Report, par Market Street.

Tarif : 7 €
Vip, 21h.
Renseignements et réservation : 02 51 10 00 00, www.levip-saintnazaire.com

Pornichet

Conte à la médiathèque Jacques-Lambert

Le louton : l’histoire d’un loup ami des moutons !, par Sylvianne Blomme-Pille et Jean-Yves David. A partir de 3 ans.

Gratuit, sur inscription.
Médiathèque Jacques-Lambert, 16h.
Inscription : 02 51 73 22 22, http://meditheque.ville-pornichet.fr

Saint-Nazaire

Concert au Vip

Ekko (duo contrebasse et trompette) + Alice Perret (voix, violon alto, sampler) + Keman Kiz (réinterprétation de musiques traditionnelles turques) + No Tongues (répertoire vocal ancestral).

Tarif : 7 €
Vip, 20h30.
Renseignements et réservation : 02 51 10 00 00, www.levip-saintnazaire.com

Saint-Nazaire

Conférence au Parvis

“Les récits fondateurs”, par Sylvain Gasser, prêtre assomptionniste et journaliste.

Participation libre.
Le Parvis (passage Henri-Soulas), 20h30.
Renseignements : 02 40 22 51 23.

Trignac

Concert

Audrey Lopez, chanteuse electro soul.

Gratuit.
Hôtel Ibis (5, rue de la Fontaine-au-Brun), 19h30.
Renseignements : 02 40 90 39 39.

Saint-Nazaire

Concert à la médiathèque Etienne-Caux

L’auteur-compositeur David Ledeunff, comme une envie d’ailleurs.

Gratuit.
Médiathèque Etienne-Caux, 18h.
Inscription conseillée : 02 44 73 45 60.

Saint-Nazaire

Danse au Théâtre

Monstres/On ne danse pas pour rien, création de DeLaVallet Bidiefono / Cie Baninga, qui retrace la construction de son propre centre chorégraphique à Brazzaville. Une danse intense, la transe n’est guère loin.

Tarifs : de 12 € à 19 €.
Le Théâtre, 20h30.
Renseignements et réservation : 02 40 22 91 36, www.letheatre-saintnazaire.fr

Soirée “A tout à l’heure” :  en parallèle de la représentation, un atelier danse et musique est proposé aux enfants de 6 à 10 ans.
Tarif : 5 € sur réservation.

Saint-Nazaire

Concert au Trou du fût

Back Door Men, groupe acoustic blues.

Gratuit.
Le Trou du fût (19, rue du 28-février-1943), 20h30.
Renseignements : 02 40 22 21 88.

Saint-Nazaire

Jam session au Vip

Bœuf introduit par un atelier du Conservatoire de Saint-Nazaire. Les musiciens souhaitant participer devront apporter leurs instruments (mise à disposition d’une batterie, d’un clavier Nord Stage, d’amplis guitares et basse).

Gratuit.
Vip, 21h.
Renseignements : 02 51 10 00 00, www.levip-saintnazaire.com

Saint-Nazaire

Concert au café-concert le Centre

Lazy Buddies, sextet au répertoire blues teinté de swing et de rock’n roll, directement inspiré des années 50.

Gratuit.
Café-concert le Centre (Saint-Marc-sur-Mer), 22h.
Renseignements : 02 40 91 90 22, http:/cafeconcert-lecentre.fr

Pornichet

Concert à Quai des Arts

Mille ponts, nouveau spectacle chaleureux et virevoltant d’Amélie-les-crayons, précédé de la chanteuse-paludière Delphine Coutant.

Tarifs : de 9 € à 16 €.
Quai des Arts, 20h30.
Réservation : 02 28 55 99 43, www.quaidesarts-pornichet.fr

Saint-Nazaire

Passe la lecture à ton voisin

Lire la suite

Saint-Nazaire

On trinque au Bulot

Lire la suite

Saint-Nazaire

Conférence à la médiathèque Etienne-Caux

“L’avènement des drones”, par Michel Durrenbach, Olivier Chastrete et Bernard Larcher, membres du club d’aéromodélisme de Montoir-de-Bretagne. Traduction en simultané en langue des signes par Idem Interprétation.

Gratuit.
Médiathèque Etienne-Caux, 10h30.
Inscription conseillée : 02 44 73 45 60.

Saint-Nazaire

Contes à la médiathèque Etienne-Caux

Heure du conte pour les 0-4 ans.

Gratuit.
Médiathèque Etienne-Caux, 10h30.
Renseignements : 02 44 73 45 60.

Saint-Nazaire

Rencontre à la médiathèque Etienne-Caux

“Rencontre un  pro… pilote de ligne” en la personne de Jean-François Janneau, qui, avec plus de 15 000 heures de vol à son actif sur des Boeing 747 et des Airbus 380, racontera les coulisses de son métier. A partir de 6 ans.

Gratuit.
Médiathèque Etienne-Caux, 16h.
Inscription conseillée : 02 44 73 45 60.

Saint-Nazaire

Concert au Trou du fût

Tubes et clous, variété française.

Gratuit.
Le Trou du fût (19, rue du 28-février-1943), 20h30.
Renseignements : 02 40 22 21 88.

Saint-Nazaire

Concert au Café Scott

Antoine Hervier trio, jazz.

Gratuit.
Café Scott (53, av. de la République), 21h.
Renseignements : 09 70 31 31 00.

Saint-Nazaire

Concert au Vip

Le quartet Des lions pour Des lions, des secoués tribaux.

Tarif : 7 €.
Vip, 21h.
Renseignements : 02 51 10 00 00, www.levip-saintnazaire.com

Saint-Nazaire

Concert à l'Indian Rock Café

Jumble, trio rock indé.

Gratuit.
Indian Rock Café (55, rue Aristide-Briand), 21h30.
Renseignements : 02 40 22 10 74.

Donges

Concert à la médiathèque Jules-Verne

Shima, par le chœur sacré Chants Sons de Vie, dans le cadre des Spect’Apéro.

Tarif : pass saison 2 €.
Médiathèque Jules-Verne, 18h.
Réservation : 02 40 91 01 31.

Saint-Joachim

Lecture à la médiathèque Louise-Michel

“Lecture pour petites z’oreilles” pour les 0 à 3 ans.

Gratuit, sur inscription.
Médiathèque Louise-Michel, 20h30.
Inscription : 02 40 61 69 22.

Saint-Nazaire

Concert au Vip

Urban Stories 3.0 avec Pierre Lange aux claviers, Xavier Normand à la contrebasse et Julien Ouvrard à la batterie et aux percussions. En première partie : LK2, un jazz libre coloré d’énergie rock.

Tarif : 7 €.
Vip, 18h.
Renseignements : 02 51 10 00 00, www.levip-saintnazaire.com

Donges

Danse à l'Espace Renaissance

Mademoiselle Bulles, par la Cie Kokeshi : Mlle Bulles a tout d’une petite kokeshi, cette poupée japonaise sans tête ni jambe, jusqu’au jour où elle découvre qu’elle a tout un corps pour bouger et vivre. A partir de 1 an.

Tarif : 2 €.
Espace Renaissance, 16h30.
Réservation conseillée : 02 40 91 00 06, www.espacerenaissance-donges.com

Besné

Concert à l'Espace A Capella

La vache qui Rock, quatre frères et sœurs extravagants pour un show rock de folie. A partir de 6 ans.

Tarifs : 8 €, moins de 12 ans 4 €, pass famille 20 €.
Espace A Capella, 16h.
Réservation : 02 40 01 30 13.

Saint-Nazaire

Conte au pré vert

Patrick Roussel, écrivain et conteur amoureux de la Brière, raconte.
Patrick Roussel dédicacera son livre Germain de Brière (éditions Noires Terre) ce même jour, à 14h30, au Parvis (passage Henri-Soulas).

Gratuit.
Au pré vert (30, rue du Maine), 18h.
Renseignements : 02 40 42 16 76.

Saint-Nazaire

Danse/arts plastiques au Théâtre

Oscyl, création d’Héla Fattoumi et Eric Lamoureux pour quatorze formes entre chorégraphies et sculptures biomorphiques inspirées d’une œuvre de Jean Hans Arp. Rencontres, dialogues et corps à corps dans la recherche de l’altérité.

Tarifs : de 12 € à 19 €.
Le Théâtre, 20h30.
Renseignements et réservation : 02 40 22 91 36, www.letheatre-saintnazaire.fr

 
Saint-Nazaire associations tous droits réservés 2010 - Mentions légales