Retour à la liste de la catégorie Associations
dim. 16 juin 2019 Associations # Donges

Le Sénégal dans la peau

Le Footing longe côte et humanitaire, association caritative de Donges, organise une course solidaire ce 16 juin pour financer ses projets au Sénégal ainsi que l’envoi de matériels par conteneur.

Les jeunes de l’AJD accompagnent les bénévoles de FLCE.

L’une est tatoueuse, l’autre aide-soignante, une autre encore institutrice. Ce qui les réunit, c’est leur passion du Sénégal, leur amour pour ses habitants et la jeune association créée en 2015, Footing longe côte et humanitaire (FLCE) de Donges grâce à laquelle sept d’entre elles sont parties en avril dernier dans le village de Warang situé sur la Petite-Côte. « Nous travaillons avec l’association locale AJD*. Les jeunes sont avec nous, ils ont organisé une soirée pour notre venue et nous ont mis en contact avec des familles. C’est une association dynamique qui promeut le sport et organise une consultation médicale par an. Une fois par semaine, les jeunes nettoient même leur village », explique Fernanda Dupas, l’une des deux fondatrices du FLCE avec son amie Jeannette Morineau.

Sur place, les adhérentes distribuent elles-mêmes du matériel envoyé en conteneur depuis la France. Sans intermédiaire. Une caractéristique qui fait la force de cette petite association. « Grâce à cela, les gens nous identifient et nous font confiance. Maintenant, les dons arrivent de toute part : des entreprises et structures locales, le club de handball de Donges, le Secours populaire de Pontchâteau, le club de football de Savenay, Entreprendre ensemble pour l’Afrique, Courir en Brière, l’Amicale laïque de Donges… Il y a une vraie entraide entre associations du secteur. »

De rencontres en amitiés, l’association a même réussi à récupérer du matériel médical, comme trois échographes et une trentaine de lits médicalisés. « C’est du bouche-à-oreille. Notre réseau se développe petit à petit et nous aurions bien besoin d’un local pour stocker ces dons en attente d’envoi. »

Confort de vie

A Warang, FLCE a contribué à la création d’une cantine et d’un puits, et a le projet de construire un préau pour l’école de brousse. Tout cela est possible grâce à l’investissement des bénévoles qui organisent chaque année deux lotos, une soirée sénégalaise et une course à pied qui aura lieu ce dimanche 16 juin. « Notre volonté est de leur donner de meilleures conditions de vie, mais aussi d’agir auprès des enfants talibés** en partenariat avec l’Association humanitaire du Sénégal même si on sait que l’on ne pourra pas les sortir de la misère. Les jeunes de l’AJD ont une richesse différente de la nôtre, ont l’envie d’avancer et y arrivent avec peu de moyens. »

Les 7 bénévoles dans une école de Warang.

Au-delà des deux voyages annuels et pour accompagner ces enfants tout au long de l’année, un système de parrainage a été développé. « Pour un enfant de maternelle et de primaire, le parrainage s’élève à 35 euros par an, pour un collégien c’est 50 euros. Dans l’idéal, le parrainage doit se faire dans la durée car cet acte permet à l’enfant d’être scolarisé. Le parrain suit ainsi l’évolution de l’enfant, peut accéder à ses bulletins de notes et échanger des lettres avec lui. » Depuis 2018, une soixantaine d’enfants ont été parrainés. 

* Association des jeunes de Diamaguène (un quartier de Warang).
** Jeunes garçons issus de familles pauvres dont l’éducation est confié à des maîtres coraniques.

Partager votre avis