Retour à la liste de la catégorie Associations
lun. 25 mai 2020 Associations # Trignac

Pour une transition énergétique citoyenne

Créée en mars 2018 sur le territoire de la Carene, l'association Toits au Soleil concrétise enfin son premier grand projet : l'installation de panneaux photovoltaïques sur les 200 m2 du toit de la tribune du Racing Club Trignacais.

« Dès le mois d’avril 2018, nous avons été contactés par la Ville de Trignac qui souhaitait lancer un projet citoyen de production d’électricité d’origine photovoltaïque. Nous avons très vite mené une réflexion commune, mais nous n’imaginions pas que cela serait aussi long. L’intérêt de la chose est que nous avons beaucoup appris durant ces deux ans », explique Loïc Mérot, membre du comité de pilotage de l’association.

En effet, l’installation de tels panneaux est complexe, nécessitant l’analyse de la capacité d’ensoleillement des toits, l’adaptation au type de structure et le suivi précis d’un process technique afin d’obtenir les validations des assurances. A Trignac, c’est la vétusté de l’étanchéité de la tribune qui posait problème, mais voilà chose réglée puisque la municipalité, qui a signé une convention d’occupation temporaire du toit avec l’association, est en train d’engager les travaux de réfection. La pose des 120 panneaux de 300 Watts pourra donc se faire cet automne, pour une mise en service en 2021 avec une production équivalant à la consommation d’électricité de 35 familles (hors chauffage).

Financement collectif citoyen

Le budget est également bouclé, ou quasi, pour un montant total de 50 000 euros : 70 % sont financés par un emprunt bancaire sur dix ans auprès de la coopérative financière La Nef et 30 %, soit 15 000 euros, sont constitués d’apports citoyens sous forme d’achat d’actions d’une valeur de 100 euros. A ce jour, l’association a déjà récolté 11 000 euros en écoulant 150 actions.

« L’électricité sera vendue à Enercoop. Nous informons bien les acheteurs d’actions que les revenus de cette vente seront consacrés durant les dix prochaines années au remboursement du prêt. Nous avions projeté une réunion publique le 8 avril dernier afin de pouvoir expliquer tout cela, mais la pandémie de Covid-19 nous en a empêchés » déplore Loïc Mérot.

Et les pistes pour d’autres projets ne manquent pas, « probablement dans la zone de Brais, à Saint-Nazaire. Nous nous sommes également rapprochés de la Carene, de la Silène et de la Ville de Saint-Nazaire. L’écoute est bonne, nous sentons une réelle volonté de se défaire de l’énergie fossile. Notre objectif est d’impulser des recherches de solutions et de sensibiliser les citoyens afin qu’ils deviennent eux-mêmes producteurs d’énergie renouvelable dans des projets portés conjointement avec des collectivités. Le co-toiturage des MIN de Nantes récemment installés à Rezé est un bon exemple de cette réappropriation citoyenne de la transition énergétique. Nous croyons à l’engagement collectif, aux échanges d’expériences et à l’entraide. L’énergie que nous sommes amenés à utiliser nous concerne, nous souhaitons en être partie prenante ».

Vidéo de l’éco-quartier “Les P’tits ensembles”, à Guérande, projet mené par la communauté Cap Soleil, l’équivalent local de Toits au Soleil :

 

L’association Toits au Soleil

Toits au Soleil est une des 30 communautés (associations ou collectifs d’habitants) de la SAS Cowatt qui recouvre l’ensemble des Pays de la Loire.
Chaque projet, porté par des bénévoles, est indépendant, CoWatt étant leur outil juridique et financier commun.

 

Partager votre avis