Retour à la liste de la catégorie Associations
mar. 20 oct. 2020 Associations # Saint-Nazaire

2 286 km

C’est ce qui sépare Saint-Nazaire et Mahdia, en Tunisie. Au-delà de cette distance géographique et de la crise sanitaire, des associations veulent continuer à travailler ensemble.

Mahdia, Tunisie

Pascal Le Toullec, président de l’Association pour l’inclusion des personnes en souffrance psychique (Aipsp), est parti seul pour une semaine à Mahdia, en Tunisie, ce jeudi 15 octobre. Ils devaient être seize pour ce voyage, huit usagers et huit professionnels du collectif nazairien constitué par Le Phare*, le Gem Les 4 AS** et l’espace jeunes la Source. La Covid-19 en a décidé autrement.

Pour rappel, dans le cadre d’un partenariat qui lie depuis plus de quinze ans le Gouvernorat de Mahdia et le Conseil départemental de Loire-Atlantique, la Ville de Mahdia et celle de Saint-Nazaire, l’association le Phare, rejointe par d’autres acteurs associatifs, a initié un échange avec son pendant en Tunisie, l’Association tunisienne pour la promotion de la santé mentale. Ces collaborations ont déjà généré la mise en place à Madhia d’un centre pédopsychiatrique et l’envoi d’un minibus cédé par la Carene.   

« Les nouveaux projets ne manquent pas, se félicite Pascal Le Toullec. D’abord, un dispositif d’échange entre la Maison des jeunes de Rejiche, ville de la banlieue de Mahdia, et l’Espace Jeunes la Source. Les jeunes ont réalisé des photographies sur le même thème, “Patrimoine et vie quotidienne”. Ceux de Rejiche devaient venir à Saint-Nazaire pour présenter leur exposition et vice versa. Ce ne sera pas possible cette année, alors j’emporte avec moi les photos de Saint-Nazaire plus quelques photos de Mahdia que nous avons fait agrandir. Nous avons aussi un projet de TV Web avec eux. Ensuite, la création d’un nouveau Centre à Chorbane, à 75 km de Mahdia. Nous apportons également du matériel et des jeux à l’association Selim qui s’occupe d’adolescents autistes, en relation avec l’association Agir et Vaincre l’autisme de Saint-Nazaire. »

Matériel apporté à l’association Selim.

Mais ce n’est pas tout : ce voyage permettra la mise en lien de l’association Esprit Sport 44 qui apprend à faire du vélo à des femmes en difficulté à Saint-Nazaire avec un association sportive de Mahdia pour que les Tunisiennes s’emparent de ce moyen de transport. « Faiza Boubaker Belkhir, la nouvelle maire de Mahdia, nous soutient totalement. »

Pour le collectif, il n’était donc pas question de ne pas se rendre en Tunisie cette année. « Nous travaillons à Saint-Nazaire sur le principe de l’inclusion “circulaire”, pour permettre à nos adhérents de circuler dans les associations amies. Ils doivent pouvoir choisir, butiner, rencontrer d’autres gens, d’autres manières de faire. C’est important aussi pour les professionnels. La coopération avec Mahdia va dans ce sens : échanger, partager. Alors, nous y allons pour ne pas casser le lien et nous isoler, pour montrer la force des associations qui ne lâchent pas, des deux côtés de la Méditerranée. »

* Le Phare (Prévention hospitalière accompagnement réhabilitation écoute) est une association de soignés et soignants dépendant du Centre hospitalier.

** Groupe d’entraide mutuelle : association d’usagers en santé mentale.

Partager votre avis