Retour à la liste de la catégorie Associations
mar. 17 nov. 2020 Associations # Saint-Nazaire

Le Secours populaire encore et toujours au front

C'est un terrible constant : le premier confinement a fait exploser le nombre des personnes précaires et celui que nous vivons aujourd'hui ne fait que creuser l'écart. Le point avec Izeline Lamoot, coordinatrice du Secours populaire Saint-Nazaire.

Estuaire. Où en êtes-vous aujourd’hui, après presque trois semaines de ce deuxième confinement ?

Izeline Lamoot. Déjà avant le premier confinement, nous étions au plus haut taux de nombre de personnes aidées depuis 2012. Cinquante nouvelles familles se sont ajoutées en avril et mai, des personnes que nous ne connaissions pas, au travail précaire ou intérimaires, des personnes seules aussi. Nous recevons 450 familles tous les quinze jours, et nous attendons encore une hausse à venir.

Avez-vous assez de stock devant vous ?

Les privations alimentaires augmentent, nous avons moins de rentrée de produits alimentaires et nos hangars sont peu remplis. Par exemple, l’association Pain pour la faim est actuellement fermée et nous manquons donc de pain… De plus, nous n’avons pas encore reçu les denrées du Fonds d’aide aux plus démunis de l’Europe, qui a pris du retard. L’arrêt des collectes est aussi un coup dur, il faut savoir que deux jours de ces collectes nous rapportent environ trois tonnes de produits. Alors, on bricole, on essaie d’équilibrer les colis en produits de base, mais c’est certain, ces colis sont moins fournis.

Quelle solution envisagez-vous ?

Nous allons essayer d’acheter pour renouveler notre stock, mais nos finances ne sont pas bien élevées. Nous dépendons des dons de particuliers et d’entreprises. Heureusement, nous avons reçu une subvention exceptionnelle de la Ville, qui nous avait déjà soutenus lors de la grêle de 2017.

Où en êtes-vous de vos besoins de bénévoles ?

Il y a eu un mouvement de solidarité formidable après notre appel à bénévoles, tout va bien de côté-là, c’est réconfortant.

///// Les chiffres nationaux /////

Le Secours populaire français a assuré en urgence l’alimentation de 1,3 million de personnes pendant le confinement.

45 % des personnes aidées cette année étaient jusque-là inconnues de l’association.

Sur la France, le nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire est estimé en cette rentrée à plus de 8 millions de personnes, alors qu’il se situe autour de 5,5 millions en temps normal.

(Source Baromètre Ipsos/Secours populaire, septembre 2020)

Partager votre avis