Retour à la liste de la catégorie Associations
mar. 17 nov. 2020 Associations # Saint-Nazaire

Soutenir nos commerces de proximité

Le coup est terrible pour nos commerçants dits “non essentiels”. Devant l'interdiction d'ouvrir leurs boutiques, beaucoup se tournent vers les commandes-dépôts ou les livraisons. Mais tous ne sont pas égaux devant l'outil numérique : l'association BlueLab a décidé de les accompagner.

Lors du premier confinement, le BlueLab, en partenariat avec l’association A vos soins, s’était lancé dans la fabrication par imprimante 3D de visières de protection à destination des soignants. « Aujourd’hui, les industriels ont pris le relais, explique Alexandre Grière, développeur et membre actif du BlueLab. Dès l’annonce de ce deuxième confinement, nous nous sommes demandé comment nous rendre utiles. Comme nous étions en train de travailler avec les commerçants pour la déco de Noël, nous avons réfléchi sur le moyen de les soutenir dans cette période si dure. »

Mais que faire ? Créer des sites Internet ? Une plateforme ? Un local de retrait de commandes* ? « Le e-commerce n’est pas forcément l’idéal pour tous. Ils ne sont pas tous prêts à vendre sur Internet, soit ils n’ont pas les outils, soit leurs outils ne sont pas appropriés ou sans visibilité. C’est compliqué pour certains car il y a aussi la quantité et la gestion des stocks, et les logiciels qui vont avec. En fait, les besoins réels sont très hétérogènes, des commerçants sont au point, d’autres dépassés, d’autres encore n’utilisent pas le numérique… Mais une chose est certaine, nombre d’entre eux sont perdus devant les multitudes d’offres existantes entre divers sites, plateformes et réseaux sociaux », précise Damien Henry, directeur du BlueLab. Tout élaborer en urgence pour lutter en ce temps de crise sanitaire n’est donc pas chose simple quand on sait que, selon la Fédération française des associations de commerçants, seulement 32 % des très petites entreprises françaises possèdent un site Web, la majorité des indépendants se débrouillant avec le système D. Il ne faut donc pas se tromper de question.

Un besoin ? Une réponse

Le BlueLab est arrivé à l’idée d’un accompagnement. Dans l’objectif de réduire la fracture entre géants du domaine et petits commerçants, il ne peut pas y avoir qu’une seule solution, type plateforme par exemple, d’autant que les grosses plateformes nationales coûtent très cher. « Notre volonté est de rapprocher deux mondes, celui des commerçants et celui des acteurs professionnels du numérique en les mettant en relation. Avec Plage Web, nous avons créé il y a quelques jours le site commercant-numerique.fr sur lequel nous avons référencé des acteurs locaux du numérique qui souhaitent s’engager en tant que parrain d’un commerçant et où nous interrogeons les commerçants sur leurs besoins. Nous ne favorisons donc pas une solution plus qu’une autre, nous faisons correspondre un besoin avec une réponse », continue Alexandre Grière.

Quinze parrains, qu’ils soient développeurs, créateurs de plateforme, photographes, vidéastes, dans la communication, le conseil en stratégie ou le commercial, ont déjà répondu présents, une trentaine étant espérée. Et plusieurs commerçants de Saint-Nazaire et de Pornichet se sont également lancés, ceux du Paquebot, voisins du BlueLab, ayant accepté de servir de “testeurs”.

« Notre rôle est bien d’accompagner des commerçants locaux car nous souhaitons rester dans la proximité. De même pour les professionnels. En effet, nous n’imaginons pas uniquement un traitement d’urgence, un outil éphémère, mais une relation à long terme, qualitative, dans l’humain avec un lien de confiance privilégié. Pour cela, il est nécessaire que les gens puissent se rencontrer facilement, c’est presque du porte à porte », insiste Alexandre Grière.

La constitution des parrainages, les conseils et l’accompagnement sont entièrement gratuits, portés par des bénévoles. Gratuites également sont les propositions de mini formations à distance, des sessions courtes où il est possible d’échanger en direct avec des experts, ou les temps de présentation d’acteurs locaux comme la plateforme Wiker. Quant aux futures prestations éventuelles des professionnels, « c’est aux parrains/filleuls de se mettre d’accord, nous tenons à rester neutres, à nous positionner en point relais ».

Mais tous ces efforts ne serviraient à rien sans une volonté de la clientèle. Alors, si nous tenons à nos commerces, soutenons-les durant cette crise… et bien après.

* Un point relais vient d’être ouvert par l’association de commerçants Shopping Saint-Nazaire à la boutique L’Envie gourmande (57, av. Albert-de-Mun).
Renseignements : shopping-saintnazaire.com

 

///// Des acteurs locaux /////

Wiker

Créée il y a quatre ans par Dylan Deshayes, cette plateforme de référencement local donne une visibilité aux commerces et initiatives de plus de cent petites communes du territoire.
Elle propose également des ateliers gratuits “Vendre pendant le confinement” les 19 novembre à 9h30, 24 novembre à 18h, 26 novembre à 9h30, 1er décembre à 18h et 3 décembre à 9h30.
Renseignements et inscription : wiker.fr

0 Gaspi

Cette application lancée en 2019 par Matthieu Gimbert et Boris Bouchard, disponible sur Android et iOS, met en relation des commerçants et producteurs qui souhaitent écouler des invendus et des clients
intéressés. Une façon de réduire les pertes, d’éviter le gaspillage, et de consommer local et économique.
Renseignements et inscription : 0gaspi.fr

Marché de Noël des créateurs de la Presqu’île

Cindy Mollicone, créatrice de la Cabane de Luna qui propose des sacs en toile à l’effigie de Saint-Nazaire et de la Presqu’île, s’est appuyée sur sa deuxième casquette de webmaster pour mettre en ligne en septembre ce site dédié aux producteurs et artisans d’art. « Nombre d’entre eux ne peuvent pas vendre en ligne – je pense à une mosaïste de 80 ans qui ne sait pas utiliser Internet – ou ont des sites qui ne décollent pas. J’ai voulu mettre mes compétences à leur service, comme j’ai rejoint le réseau de solidarité du BlueLab en m’engageant en tant que marraine. Là, ils peuvent rendre visibles une sélection de produits et des cartes cadeaux. Et comme je veux garder l’esprit de Noël, les commandes sont livrées par les créateurs eux-mêmes ou à retirer dans leurs ateliers, pour éviter le virtuel pur. »
Renseignements et inscription : marchenoelpresquile.frFacebook

Pas que Beau

La boutique associative de créateurs (66, av. Albert-de-Mun, Saint-Nazaire) reste ouverte pour la vente d’épicerie et de cosmétique. Les autres produits (déco, bijoux…) sont à commander et à venir retirer sur place (envoi postal possible).
Renseignements et commandes : pasquebeau.com, 09 53 21 54 84.

 

///// Acheter équitable… /////

Les bénévoles d’Artisans du Monde (32, av. de la République, Saint-Nazaire) ont mis en place un service drive de produits alimentaires et cosmétiques du mardi au samedi de 17h à 19h.
Les achats sont à régler sur place.
Renseignements et commandes : artisansdumonde-saintnazaire.org, 02 40 66 95 34.

Tous les produits de la boutique Le Quai Ouest (23, av. de la République, Saint-Nazaire) sont disponibles sur commande à retirer en boutique du mardi au vendredi de 10h à 17h. L’équipe propose également des livraisons à domicile et des conseils par téléphone, ou des livraisons par transporteur. Le Quai Ouest commercialise des produits conçus et fabriqués par des personnes en situation de handicap ou d’insertion ainsi que des entreprises locales porteuses des valeurs de l’Economie solidaire et sociale.
Renseignements et commandes : lequaiouest.com, Facebook, 09 50 10 98 13.

///// … et solidaire /////

L’épicerie solidaire Totem (110-112, av. de la République, Saint-Nazaire) reste ouverte tous les jours, de 10h à 13h et de 15h à 19h, dont le dimanche de 10h à 13h. Ses bénévoles proposent de plus des livraisons à domicile après commande sur son site Internet ou par téléphone. Elle met aussi à disposition un frigo solidaire de produits gratuits, invendus et dons.
Renseignements et commandes : epicerie-totem.fr, 02 40 24 37 33.

Partager votre avis