Retour à la liste de la catégorie Livres
mar. 29 mai 2018 Livres # Saint-Nazaire

Un hors-série très musclé

La revue Histoire et patrimoine
parcourt “100 ans de sport à Saint-Nazaire” dans le premier volet
d’une édition très spéciale. A vos marques (pages).

L’haltérophile Joseph Tannio, qui porta les couleurs de Saint-Nazaire au début du XXe siècle. (coll. Patrick Pauvert).

Pour révéler le passé et la richesse de notre territoire, le magazine édité par l’association Histoire et Préhistoire en région nazairienne a pour habitude de se concentrer, selon ses numéros, sur un thème choisi. Et de l’étayer d’anecdotes, de mises en perspective, le tout, richement illustré de documents d’époque. C’est plus que jamais fidèle à cette démarche que son dernier hors-série plonge le lecteur dans un siècle d’activités sportives à Saint-Nazaire, entre 1860 et 1960. « Il s’agit de la publication du premier tome de l’ouvrage écrit par le journaliste sportif Maxence Ponroy. Cette rétrospective correspond complètement à notre ligne éditoriale, en s’adressant aussi bien aux férus de sport ou d’Histoire qu’aux simple curieux », souligne Christiane Marchocki, présidente de l’APHRN.

En effet, ce numéro s’articule par chapitre thématique, à la manière de chroniques qui peuvent se lire indépendamment les unes des autres. L’ensemble met en lumière l’insoupçonnable étendue des disciplines sportives pratiquées dans la ville, la création des cercles et autres clubs, la destinée de certains champions locaux, le rôle endossé par le sport selon les périodes et l’évolution de la société. On apprend par exemple qu’un hippodrome a été aménagé en 1864 sur la zone humide du Grand Marais (actuellement le Parc paysager), que l’un des plus anciens clubs de la ville était le Saint-Nazaire cricket (avec la Société des régates). On découvre quelques pages plus tard que le marcheur Robert Huard est le Nazairien le plus titré de la ville et que, grâce à lui, la marche athlétique a été intégrée pour la première fois aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1924. On savoure également les éclairages sur la diversification des sections de l’Union Méan-Penhoët, les focus sur le cyclisme au fil des décennies, les retours sur l’exercice de la gymnastique, du tir ou de l’haltérophilie, sans oublier les détails croustillants sur les rivalités entre les clubs locaux, qu’ils soient catholiques, ouvriers ou prolétariens.

100 ans de sport à Saint-Nazaire est une sorte d’encyclopédie aussi inédite qu’insolite qui aura nécessité pour l’auteur cinq années de travail, entre recherches, collectes iconographiques, témoignages et écriture. Le second tome sera disponible à l’automne.

Partager votre avis