Retour à la liste de la catégorie Livres
mar. 02 févr. 2021 Livres # Saint-Nazaire

Les remparts de la colère, un polar qui a du chien

Bernard Glotin, ancien parolier et journaliste, signe son premier roman chez Palémon. Il nous emmène dans une enquête policière au sein de la cité médiévale de Guérande.

Eté 2020, place Saint-Aubin dans la vieille ville de Guérande.  Sous une chaleur étouffante, les touristes assistent à la chute d’une femme, tombée de la nacelle d’une montgolfière. Le capitaine Axel Lourisse et son équipe sont sur l’affaire. Il a l’intuition que cela n’est pas un accident, d’autant plus qu’ils enquêtent déjà sur le meurtre d’une autre jeune femme, elle aussi tombée des remparts quelques jours plus tôt.

Pour son premier roman “Les remparts de la colère”, Bernard Glotin signe un polar haletant. 

« Je voulais dès le début du récit que le lecteur soit plongé dans l’action », déclare-t-il. Un récit qui fait mouche au point que la société d’édition Palémon, spécialisée dans les polars régionaux, lui a décerné un coup de cœur.

L’auteur nous brosse une galerie de personnages, attachants parfois crispants, nous décrochant même quelques sourires. Il décrit un capitaine de police à l’ancienne et malgré tout bien ancré dans son époque. Divorcé, à l’allure vestimentaire plus souvent froissée que soignée, le policier vit dans un appartement au cœur de la cité médiévale. Un personnage qui n’est pas sans rappeler son auteur. En effet, l’ancien journaliste Bernard Glotin, qui a vécu cinq ans dans la cité du sel, connaît bien les rues et l’ambiance de cette ville dans la ville. Et c’est au travers du regard d’une chienne nommée Tosca qu’on parcourt ces rues pavées, la truffe au ras du sol, impliquée également malgré elle dans cette histoire complexe.

« Je voulais donner un autre point de vue à mon roman. J’avais peur que cela ne plaise pas, que cela coupe l’élan du lecteur », raconte-t-il. Au contraire, l’effet canin est un pari franchement réussi.

Ce premier roman policier s’inscrit naturellement dans la plus pure tradition des polars à la française. L’auteur a juste mis une touche de couleur à un récit que l’on peut lire en noir et blanc.

Et surtout on a hâte de connaître les nouvelles aventures du capitaine Axel Lourisse… L’auteur le confie : il travaille sur un nouvel épisode.

Partager votre avis