Retour à la liste de la catégorie Sortir
mer. 29 avril 2020 Sortir # Saint-Nazaire

Merci à vous

Avec des dessins envoyés de toute la France, la page Facebook Covid19#Merci à vous du fond du cœur fait boule de neige.

Tout enfant a appris les deux mots qu’on lui présente comme “magiques”, “s’il te plaît” et “merci”. La population n’a pas eu besoin de prononcer le premier : dès le début de l’épidémie du Covid-19 et sans attendre qu’on le leur demande, infirmières, médecins, aide-soignants, brancardiers, pompiers, éboueurs, routiers, pharmaciens, facteurs, femmes et hommes d’entretien, boulangers, caissières, bénévoles d’associations de solidarité, cousettes… se sont mis au service de la population dans des conditions difficiles.

La nazairienne Emmanuelle Derriennic a souhaité qu’il leur soit dit “Merci” sans que ce mot s’envole dès la crise terminée. « Je suis auxiliaire parentale et j’ai une page Facebook professionnelle que je nourris régulièrement de petites activités pour les enfants. Comme je n’accueillais plus de petits chez moi en raison du confinement, j’ai eu l’idée de proposer sur ma page une activité par jour, dont des coloriages de remerciements en hommage à tous ceux qui continuaient à travailler pour nous, explique-t-elle. C’était le 24 mars. Cela a fonctionné de suite, j’ai commencé à recevoir des dessins d’enfants, puis aussi d’adultes, de la France entière. Des dessins qui expriment le besoin de remerciements envers ceux qui prennent des risques pour nous. L’envie de les réconforter aussi. J’ai dû ouvrir une page spéciale, Covid19#Merci à vous du fond du cœur, afin de répertorier plus facilement tous ces témoignages. »

Mais que faire de tous ces dessins ? Emmanuelle Derriennic, ancienne décoratrice, souhaite qu’ils fassent l’objet d’un projet artistique, « car il n’est pas question que tous ces mercis s’évaporent. Mon objectif est de réaliser une fresque qui serait un symbole à la hauteur de tous ce courage ».  Elle s’est déjà entourée pour cela d’une équipe enthousiaste, dont sa sœur Mathilde pour la conception graphique*.

« Il pourrait y avoir une fresque nationale et une autre par grande région. Nous nous engageons à remanier les éléments, à les associer, sans toucher aux dessins eux-mêmes, dans un style pop art. Nous sommes actuellement à la recherche d’un imprimeur prêt à nous soutenir pour la fabrication de supports extérieurs qui seraient proposés aux mairies. Nous les imaginons bien visibles sur les murs d’endroits fréquentés, à la hauteur de l’hommage que nous souhaitons rendre. »


Des fresques pour ne pas oublier en retournant trop vite à ce que nous croyions notre confort ?

* Marlène Lebouleux (marketing), Julien Tonnellier (photographe), Louis Chiron (communication presse et radio), Stéphane Urtala (communication Est de la France), Axelle Izabel (communication Nord de la France) et Emilie Rochette (communication Sud de la France).

VOIR LA VIDÉO

Partager votre avis