Retour à la liste de la catégorie Cinéma
lun. 07 juin 2021 Cinéma # Salle Jacques-Tati

[zoom] Sur terre ou ailleurs ⚓️

(France 2020) documentaire de Marc Picavez.
Durée : 0h52 min.

Note de la rédaction :

Charles vient du Cameroun via Ceuta, Sahra ne sait pas comment dire à ses parents qu’elle est attirée par les filles. Qu’ils s’appellent Youssouf, Issiaga, Sophia ou Elodie, quelles que soient leurs origines géographiques, familiales ou sociales, leur présent comprend au moins trois points communs : ils sont jeunes, vivent à Nantes et s’interrogent sur le sens de leur devenir.

Nous sommes en été 2019, la fac est déserte, le Théâtre universitaire leur appartient. Accompagnés par la chorégraphe Anne Reymann, la vidéaste Cathy Charlot et le collectif Renga* qui développe des projets de création autour de la culture numérique et du corps, ils travaillent intensément à la construction d’un spectacle** qui serait une expression libre de ce qu’ils sont et de ce qu’ils cherchent. Réunis dans un même projet artistique, jeunes nantais et jeunes exilés explorent leurs corps en mouvement.

Le cinéaste Marc Pivarez – connu à Saint-Nazaire pour ses documentaires sur et avec des salariés d’entreprises locales menés en partenariat avec le Centre de culture populaire, et pour son exposition coup de poing émotionnel consacrée aux marins présentée au LiFE en 2013 – suit pas à pas l’élaboration de cette histoire commune qui devra être offerte au public. Devant nous se crée un groupe porté par la même énergie de jeunes personnes qui apprennent à se connaître au-delà de ce qu’ils représentent et qui se révèlent à eux-mêmes. Spectateurs de l’éclosion de leur beauté et de leur talent, nous rentrons peu à peu dans leur intimité parfois douloureuse sans que la caméra ne soit jamais intrusive. Et si le premier confinement viendra un temps trop long séparer leurs corps, il n’arrivera pas à étouffer leur nouvel élan.

Sur terre ou ailleurs recueille avec délicatesse la quête d’identité d’une génération fragilisée qui cherche sa place “sur terre ou ailleurs”.

Un documentaire de toute beauté et débordant de vitalité : de quoi redonner confiance. 

* Le Renga est une forme de poésie collaborative poétique japonaise, Octavio Paz le considérant comme une “antidote contre les notions d’auteur et de propriété intellectuelle, critique du moi, de l’écrivain et de ses masques”.

** Le spectacle, appelé Renga 5-7-5 – Eloge de la jeunesse, a été présenté lors du festival Trajectoires en septembre 2021.

Partager votre avis