Retour à la liste de la catégorie Cinéma
mar. 22 juin 2021 Cinéma # Salle Jacques-Tati

[zoom] Nomadland 🎥

(Etats-Unis 2021) drame de Chloé Zhao avec Frances McDormand, David Strathairn, Gay DeForest.
Durée : 1h48.

Note de la rédaction :

Une page se tourne : Fern, la cinquantaine, se dĂ©cide Ă  abandonner sa maison et Empire, sa ville exsangue de ses habitants et qui n’existe mĂŞme plus pour l’administration depuis que ses mines d’extraction de gypse ont fermĂ©. Une ville d’entreprise propriĂ©tĂ© de la US Gypsum Corporation Empire, aussi vite disparue que poussĂ©e dans le dĂ©sert du Nevada. Seule dans sa camionnette soigneusement amĂ©nagĂ©e avec ses derniers sous, une assiette offerte par son père et la boĂ®te Ă  outils de son mari dĂ©cĂ©dĂ© pour seuls souvenirs, elle prend dĂ©finitivement la route, sans but prĂ©cis, au hasard de rencontres avec des “voyageurs” comme elle, de tuyaux qui circulent sur des campements pas chers, de petits contrats de travail, pĂ©riodes de grandes ventes dans un entrepĂ´t d’Amazon, rĂ©colte des betteraves, remplacement dans un diner de bord de route.

InterprĂ©tĂ©e par Frances McDormand (aussi inoubliable que dans le personnage de Mildred de 3 Billboards, les panneaux de la vengeance, de Martin McDonagh), cette femme endurcie dont les rares sourires bouleversent nous conduit Ă  travers les Etats-Unis des “misfits” des temps modernes et nous permet de faire la connaissance de personnes nomades rĂ©elles, telles les si touchantes Swankie et Linda May. Et si nous basculons de l’autre cĂ´tĂ© d’une effroyable frontière sociale Ă©tanche, nous pĂ©nĂ©trons grâce Ă  elle dans une sociĂ©tĂ© parallèle faite de gĂ©nĂ©rositĂ©, de camaraderie, de solidaritĂ© et de tendresse malgrĂ© la vie rude, le froid ou la brĂ»lure de la chaleur, le manque de confort et beaucoup de passĂ©s brisĂ©s. Avec elle, nous dĂ©couvrons la beautĂ© sauvage des paysages amĂ©ricains, le respect de la nature, et l’apprentissage de la libertĂ©, mĂŞme chèrement payĂ©e, procurĂ©e par la marge. Fern ne dit-elle pas souvent « Je ne suis pas sans toit, je suis sans maison » quand elle sent sur elle des regards de pitiĂ© ?

“LibertĂ© et dignité”, voilĂ  ce que scande Nomadland au fil des kilomètres et des campements. Parce que, n’en dĂ©plaise Ă  l’AmĂ©rican way of life, les perdants du rĂŞve amĂ©ricain peuvent possĂ©der une autre richesse que celle des dollars. Merci Ă  la rĂ©alisatrice ChloĂ© Zhao de nous offrir ce film inspirĂ© du livre de la journaliste Jessica Bruder, Nomadland : Surviving America in the Twenty-First Century, paru en 2017, qui mĂ©lange intelligemment documentaire et fiction. Un film immensĂ©ment politique, mais qui ne le dit pas, un film puissamment humain.

Trois Oscars 2021 (Meilleur film Meilleure actrice Meilleure rĂ©alisation), Lion d’or Ă  Venise.

Partager votre avis