Retour à la liste de la catégorie Cinéma
dim. 17 oct. 2021 Cinéma # Saint-Nazaire

[zoom] Toute la lumière que nous avons en nous

(France 2021) documentaire de Cathy Bouëssé, Jean-Luc Poultier et Luc Babin.
Durée : 0h52.

Jeanne, sa cousine Solange et son amie Louise vivent ou plutôt survivent à Saint-Nazaire durant l’occupation jusqu’au début de sa reconstruction. Jeanne c’est la force tranquille de ce trio, la truculente Louise déborde de vie et va entrer dans la Résistance, quant à Solange l’intitutrice, elle doit faire face à l’évacuation de ses élèves. A travers ces trois femmes fictives inspirées par des témoignages de Nazairiens, c’est l’histoire particulière d’une ville pendant la Seconde Guerre Mondiale, détruite à 80%, qui est mise en scène. « Je me suis attaché à faire une histoire à partir de femmes car elles sont souvent en retrait dans l’Histoire et pourtant elles ont joué un rôle important », raconte Jean-Luc Poultier, co-réalisateur du film et surtout auteur de la pièce Une femme de la tourmente dont le film documentaire s’inspire. D’ailleurs, l’histoire prend fin en 1945 avec la loi permettant enfin le vote des femmes.

Ce qui devait être une création théâtrale à l’origine s’est transformée en film-documentaire. Le projet entamé en 2018 entre la Cie Banc public et la troupe amateur de la maison de quartier Avalix a dû s’interrompre pendant la crise. L’idée d’un documentaire racontant les coulisses, entrecoupé de scènes théâtralisées, de documents d’archives et de témoignages « se veut un hommage à une ville martyrisée et à ses habitants, et l’occasion pour les nouvelles générations de mieux comprendre ce passé qui a forgé l’identité de la ville ».

Mais le film raconte aussi une autre histoire. Celle-ci plus contemporaine et brûlante d’actualité. L’histoire d’un projet de quartier qui réunit des personnes de tous horizons, jeunes et moins jeunes, personnes en situation de handicap ou non.

Ce documentaire est un témoignage de deux époques, un pont entre générations, entre habitants de quartiers aux origines et aux histoires différentes et diverses. L’histoire dans la grande histoire. « Comment aujourd’hui ça peut aussi continuer à faire écho dans la vie quotidienne des habitants sur un territoire qui peut sembler éloigné », témoigne Marie-Pierre Sou, directrice de la Maison de quartier Avalix.

Partager votre avis