Retour à la liste de la catégorie Expos
mer. 28 févr. 2018 - dim. 01 avril 2018 Expos # Saint-Nazaire

Cas d’école(s)

Les enfants d’abord ! fait une place au Lycée expérimental au LiFE.

Vidéos, documents, ouvrages, textes, photographies… Pour aborder le sujet de l’enfant dans la société contemporaine, l’installation “Les enfants d’abord !” réunit des productions d’artistes, architectes, sociologues, historiens, chercheurs et philosophes. Autant de regards et de supports croisés qui soulèvent les questions d’émancipation et de normes, que ce soit dans la conception d’espaces de jeux ou d’aménagement des écoles, le rôle économique et les projections sociales qu’endossent les jeunes, et, bien sûr, le domaine de l’enseignement.
L’exposition propose ainsi une base de données extrêmement riche sur l’évolution de la place de l’enfant durant les Trente Glorieuses, années où se sont élaborées de nouvelles visions éducatives, de nouvelles pédagogies et des expérimentations architecturales basées sur l’appropriation créative de l’espace public par les enfants, comme des espaces de liberté “protégés” loin des regards des adultes. Une manière de se poser la question de ce que sont devenues ces utopies et de réfléchir au présent.
En la matière, Marie Preston présente “Le Quilt des écoles“, une œuvre hybride sur les pédagogies alternatives, matérialisée par la projection de trois documentaires sur l’école Vitruve du XXe arrondissement de Paris et la Villeneuve de Grenoble, et d’un tapis de Work in progress réalisé avec une équipe du Lycée expérimental*.

Récit de cette co-création avec Maude Mandart, membre de l’équipe éducative (MEE), et Charline, élève dans l’établissement nazairien.

Estuaire. Comment vous êtes-vous retrouvés intégrés à cette exposition ?
Maude Mandart. En fait, nous avions déjà accueilli Marie Preston en novembre 2017 pour qu’elle nous présente son travail de recherche sur les expériences de pédagogies non traditionnelles. Au même moment, le Grand-Café préparait l’exposition “Les Enfants d’abord !“ pour laquelle elle était invitée. Notre collaboration au projet s’est donc imposée naturellement puisque nous étions sur place, à deux pas de la base sous-marine, et surtout des acteurs directs pour témoigner du sujet.

Estuaire. En quoi consiste ce Work in progress ?
Charline. Nous rencontrons Marie en moyenne toutes les deux semaines. Pendant ces séances, nous échangeons beaucoup sur les méthodes d’enseignement et de fonctionnement en cogestion, mais aussi sur les problèmes que nous rencontrons actuellement et qui mettent en danger notre avenir**. Nous proposons ainsi des pistes de travail que Marie contribue à intégrer au sein du LiFE.

Estuaire. Par exemple ?
Charline. Nous retranscrivons actuellement les grandes lignes de l’organigramme de notre projet pédagogique en les imprimant sur des tissus pour ensuite les coudre sur le tapis de l’îlot central du LiFE. C’est une occasion de mettre en lumière ce qui caractérise l’organisation et l’enseignement du Lycée expérimental, malheureusement encore trop méconnu, même des Nazairiens.
MM. Et pour l’anecdote, l’impression du texte se fait avec le matériel d’une imprimerie Freinet*** retrouvé dans notre grenier !

Estuaire. Vous travaillez sur d’autres supports ?
MM. Oui, nous avons, entre autres, fait un enregistrement audio de ce qui se joue et se passe en cuisine quand une équipe d’élèves et de MEE doit gérer pendant une semaine le repas de la cantine.
Charline. C’est une activité enrichissante et très représentative de notre fonctionnement car on se retrouve confrontés aux normes sanitaires, à un économat variable selon le nombre de personnes inscrites pour déjeuner, mais aussi à des compétences et des goûts différents.

* Etablissement fondé à Saint-Nazaire en 1982 par Gabriel Cohn-Bendit et André Daniel. Renseignements : http://lycee-experimental.org

** Le bâtiment qui héberge l’établissement public est une location de la Silene et doit subir des travaux de mise aux normes Problème : aucune solution n’a été trouvée à ce jour par le Rectorat et la Région pour l’aménagement dans des nouveaux locaux à la rentrée prochaine.

*** L’imprimerie adaptée aux enfants est une des caractéristiques de la pédagogie Freinet.

Partager votre avis