Retour à la liste de la catégorie Spectacles
sam. 24 nov. 2018 Spectacles # Saint-Nazaire

We Are Sharks, des musiciens 100 % Saint-Nazaire

Vingt et un groupes nazairiens réunis sur deux nouvelles compilations (CD rock et vinyle metal), qui seront présentées au Vip ce 24 novembre.
Rencontre avec Morgan Ollie*, président de la maison de disques nazairienne We Are Sharks Records, et Maelwenn Leduc, secrétaire.

Estuaire. Comment vous est venue l’idée de réunir des groupes nazairiens  sur un seul album ?
Morgan Ollie. L’objectif de départ était de créer du lien afin de mutualiser leur visibilité. Il y avait une espèce de creux à Saint-Nazaire, ça nous manquait en tant que musiciens et spectateurs. Le but est de promouvoir les groupes nazairiens, le plus possible rock car c’est notre univers. On fait du local, du garage, on veut montrer la richesse de la création nazairienne.

Maelwenn Leduc. Ce sont des personnes que l’on connaît, par exemple ceux qui répètent aux studios du Vip. C’est fédérateur, ça a mis en relation des musiciens qui sont devenus des copains.

Quelle est votre définition du rock garage ?
Morgan Ollie. C’est du “Do you it yourself”, des gens qui transpirent, qui font de la musique comme ils feraient du foot, ils ne se prennent pas la tête, ne cherchent pas à être connus. We Are Sharks Records agit pour apporter la preuve à un public cerné de culture mainstream qu’il existe près de chez lui des personnes pour qui la musique est un loisir qui se pratique où on peut, souvent dans un garage. Ce qui importe, c’est la création, loin de toute idée de jugement, ce qui importe, c’est ce qui est vrai.

Pourquoi ce choix de nom “We Are Sharks” ?
Morgan Ollie. C’est un peu provocateur, à prendre au second degré, histoire de se moquer gentiment des grosses maisons de disques, et de nous-mêmes car malgré notre nom, “sharks”, nous ne sommes pas des requins ! Nous ne sommes ni un label ni une maison de disques. Dans le sens où l’on ne produit pas de A à Z les albums des différents groupes, chaque groupe monte son projet, on peut participer à la production, proposer des soirées concerts, s’occuper de la distribution…

Comment se passent les enregistrements ?
Morgan Ollie. Chaque groupe gère. Nous, on fait juste un mastering (traitement général, NDLR) pour homogénéiser la texture sonore.

Maelwenn Leduc. Ce qui est important, c’est la liberté des groupes, chacun fait sa vie.

Quelles sont les retombées pour les groupes ?
Maelwenn Leduc. Pas financières en tout cas. On a réinvesti l’argent de la vente des albums de la première compilation pour la sortie de la deuxième, dans l’organisation de concerts, dans les tee-shirts, etc. Pour cette fois, on n’a pas eu besoin de l’aide de partenaires.

Pourquoi deux formules pour cette compilation ?
Morgan Ollie. Le CD réunit quatorze groupes de tendance rock et le vinyle six groupes de métal. On a préféré les séparer car, sur la première compilation de 2016, on pouvait passer d’un son brut à un son plus doux, sans transition et ça pouvait être gênant. Le vinyle a un petit plus esthétique qui plaît bien, et il contient une carte de téléchargement.

*Morgan Ollie est le chanteur/guitariste du groupe punk-rock Del Rio (depuis 2013).

 

///// LES GROUPES EN CONCERT /////

Metal Mec, Charles Gounod Conspiracy, Vertical, Darana, Del Rio, 5 Hour Drive, Amère Plume, LK2, Horses and Stables, Get Your Finger Out, Rocket to, Another Instant, Charon’s Awakening, U-Boot, Atrocia, Muddigger, Sinks.

 

Partager votre avis