Retour à la liste de la catégorie Spectacles
dim. 27 oct. 2019 Spectacles # Saint-Nazaire

Deux pas à droite deux pas à gauche

La toute nouvelle association nazairienne Les Pieds ont des oreilles invite toutes les générations à réchauffer leur prochain dimanche automnal dans un chaleureux bal forró.

La première, Nantaise tout juste installée à Saint-Nazaire, a longtemps vécu en Espagne puis au Brésil. La deuxième, Pornichétine danseuse de salsa, a découvert récemment la passion du forró. La troisième, également Nantaise nouvelle arrivante sur la ville, est férue de toutes les danses traditionnelles. Quant au quatrième, Guérandais d’origine, il est revenu poser ses valises à Pornichet après un long séjour à São Paulo. Ils se sont trouvés réunis autour d’une même flamme, le forró, danse apportée au Sud du Brésil par les travailleurs migrant du Nord dans les années 40, qui a su devenir quasi nationale grâce à la mixité de ses nouveaux adeptes.

Ensemble, ils viennent de créer l’association de forró Les Pieds ont des oreilles, appellation qui souligne leur volonté de laisser libre cours aux sensations et aux mouvements, hors de toute notion de compétition. « Par bonheur, les danses latines ou caribéennes telles la salsa, la bachata ou la kizomba sont bien développées sur le territoire. Il n’y manquait plus que le forró, une danse relativement facile d’accès, gaie, vive, fédératrice », explique Alice Vigneron, un des membres fondateurs de l’association, tous bénévoles et souhaitant le rester. En effet, si quelques “privilégiés” ont pu découvrir cette musique et danse du Nordeste brésilien lors du festival les Escales de cet été ou par des animations menées par l’association informelle Forró Pornichet, à l’origine des Pieds ont des oreilles, « le forró n’est pas encore pratiqué à Saint-Nazaire, il faut donc commencer par faire découvrir ses bases, continue Julien Colomb, autre membre fondateur. De toute façon, c’est clair pour moi, j’ai vécu avec le forró au Brésil et il me serait impossible de vivre sans lui ici. Nous allons donc jouer les passeurs de passion ».

Si le but premier de l’association est bien cette transmission de pratique à travers des initiations gratuites, elle s’est donné pour vocation de proposer des bals populaires aussi festifs qu’au Brésil. « Nous commencerons par une initiation au café Sous les palmiers la plage, suivie d’un bal. Nous invitons ensuite les amateurs à nous rejoindre tous les dimanches après-midi au bar L’Appart. L’important étant de trouver du plaisir à danser ensemble, toutes générations confondues. C’est pour cela que nos bals auront lieu en fin d’après-midi, pas trop tard pour les enfants, nous imaginons même la mise en place d’une garderie pour les plus petits », dévoile Alice Vigneron.

A découvrir dès ce dimanche 27 octobre face à l’estuaire. 

Partager votre avis