Retour à la liste de la catégorie Spectacles
mer. 09 sept. 2020 - ven. 11 sept. 2020 Spectacles # Saint-Nazaire

« Le désir de recréer le désir »

Fermé depuis le début de la crise sanitaire, le Théâtre de Saint-Nazaire a enfin réouvert ses portes au public ce mardi 8 septembre.

La Cie Yvann Alexandre

Tous les salariés du Théâtre ont retrouvé leurs postes pour préparer les traditionnels rendez-vous de présentation de saison à leur public. « Nous sommes vraiment heureux de ce redémarrage après avoir été arrêtés en plein vol en mars dernier, confie Béatrice Hanin, directrice du Théâtre. Comme pour toute la population, cela a été très difficile pour nous, c’est réjouissant de retrouver nos activités après une telle perte de sens, et nous mettrons tout en œuvre pour assurer la continuité de nos propositions* en garantissant le maximum de confort à nos spectateurs. Ces soirées de retrouvailles ne doivent laisser aucune place à l’inquiétude. Nous avons ainsi décidé de limiter la jauge à 250 personnes et de proposer quatre soirées à suivre afin que chacun puisse reprendre sereinement ses marques. »

Dès ce 31 août, la Scène nationale accueillait en résidence de création la Cie Louis Barrot. Le 14 septembre, ce sera le chorégraphe Yvann Alexandre qui viendra répéter Se méfier des eaux qui dorment, un spectacle coproduit par le Théâtre programmé pour la saison 2021/2022. Nouveauté cette année, le jeune public aura aussi sa soirée de lancement en présence d’artistes le samedi 26 septembre… à l’heure du goûter.

Pour rappel, le Théâtre a suspendu cette saison son système d’abonnement. Les réservations ne pourront se faire que par trimestre, l’achat d’un pass donnant accès à des tarifs réduits. « Il est en effet trop compliqué pour le public de se projeter vu la situation sanitaire incertaine, même si les dernières consignes gouvernementales vont dans le bon sens. Notre département étant une zone verte, nous pouvons à ce jour avoir notre salle en jauge pleine avec port du masque durant les représentations. Le contraire aurait eu un impact économique important. Nous serons évidemment extrêmement vigilants et attentifs à la sécurité de tous. Pour exemple, l’ouverture des portes de la salle se fera plus tôt afin que les personnes ne se sentent pas amassées dans le hall et que les entrées soient plus fluides. Il sera également possible de choisir son siège sur Internet, ce qui pourrait en rassurer certains. Le plus important pour nous tous est de récréer le désir de spectacles, de sortir, de se retrouver, de revivre. »

* Seul le concert d’Avishaï Cohen prévu en novembre n’aura pas lieu, sa tournée internationale ayant été annulée.

Partager votre avis