Retour à la liste de la catégorie Spectacles
mar. 02 févr. 2021 Spectacles # Saint-Nazaire

Dajla : le retour aux sources

Après sept ans passés à New York, la chanteuse et musicienne revient à Saint-Nazaire pour préparer son nouveau spectacle. Point d’étape après cinq jours de résidence au VIP.

Dajla s’excuse de sa voix fatiguée. Depuis cinq jours, la chanteuse soul originaire de Saint-Nazaire est en répétition au VIP qui lui a donné carte blanche. « On a cumulé 45 morceaux », confie Hervé Batteux, directeur de Tam Tam Production et batteur du groupe de musiciens qu’il a réuni pour l’accompagner sur cette résidence.

Depuis ses débuts, Dajla a régulièrement enflammé le VIP. « Je retrouve ici une famille après sept ans passés à New york. C’est un peu l’histoire d’une jeune fille de Saint-Nazaire qui vit ses rêves », déclare-t-elle lors d’une présentation devant un public “privilégié”, composé de la presse et de personnalités locales. Mais elle prévient : « Ce que vous allez voir n’est qu’une première forme d’aboutissement. » Le premier acte de son nouveau spectacle en préparation pour le printemps prochain.

Dajla entre Stéphane Heuvelin (programmateur du Vip) et Hervé Batteux (directeur de Tam Tam Production).

Avec son énergie communicative, Dajla a présenté quelques morceaux dont cinq tirés de son nouvel album Day by Day produit par le légendaire producteur américain Gordon Williams (il a produit des artistes célèbres comme Amy Winehouse, Alicia Keys, Santana…). A l’affiche de ce concert très privé, entre autres son single Why en featuring avec Steven Marley, un des fils de Bob Marley, qui est déjà rentré dans la compilation reggae de la radio FIP en septembre dernier. Un album qui s’annonce d’ailleurs très reggae « vintage » comme elle aime à le définir. Elle a en effet multiplié les collaborations avec des grands noms du reggae et du ska : les Wailers, le groupe de musiciens qui accompagnait Bob Marley et la section cuivre de Skatalites.

C’est en 2003 que la jeune chanteuse nazairienne est repérée par le producteur et musicien Benjamin Bouton avec lequel elle écrit et produit ses premiers albums entre 2006 et 2009*. En 2005, Jean-Louis Brossard, le programmateur des Transmusicales de Rennes, décèle son potentiel et la propulse parmi les découvertes du festival. Le producteur et DJ Wax Tailor la remarque à son tour et lui ouvre les portes de son label “Under Cover Music”. Cette aventure aboutira en mai 2006 sur un premier album de 12 titres : Soul Poetry. Le single Remember me la fera connaître du public. Puis la chanteuse multiplie les collaborations et partage la scène avec des artistes tels ky-Mani Marley, Morgan Heritage, De La Soul ou encore Harry Belafonte.

Cette première résidence au VIP en appelle d’autres, puisque la chanteuse, musicienne et productrice reviendra pour préparer le deuxième acte de son spectacle. On a hâte d’être à nouveau « priviligié » pour revivre ce moment. Même assis à deux mètres les uns des autres.

* 2006 Soul Poetry, 2008 The Motherland, 2009 The Meaning of life

Suivre Dajla sur :

Youtube
Facebook
Instagram
Twitter

Partager votre avis