Retour à la liste de la catégorie Spectacles
mar. 09 févr. 2021 Spectacles # Saint-Nazaire

MOX, un trio émetteur d’énergie

Le groupe MOX a présenté sa sortie de résidence au VIP devant programmateurs et journalistes ce mercredi 3 février. Sensations fortes assurées.

Emmanuel Birault, François Badeau et Gweltaz Hervé.

Oui, nous avions conscience d’être des privilégiés quand nous nous sommes retrouvés à une quinzaine (bien espacés et masqués) devant la scène du VIP. Assister à un concert est devenu si incroyable que nous étions comme à la fête. D’autant que les musiciens de MOX ont bien choisi le nom de leur tout jeune groupe en s’inspirant du combustible nucléaire mixte MOx. Issus de la musique traditionnelle à danser, ils triturent et torturent leurs instruments acoustiques pour créer de nouvelles rythmiques quasi hypnotiques qui donnent une irrésistible envie de mettre son corps en mouvement (il a cependant bien fallu que le peu de spectateurs que nous étions résistent, consignes sanitaires obligent). Musique bretonne, jazz, electro et rock se frôlent, s’accordent, s’épousent, se séparent, se cognent, s’unissent, divorcent, s’envolent, porteurs d’une énergie communicative.

Il faut préciser que si MOX n’a que deux ans d’existence, les trois musiciens qui le composent ont déjà tout un parcours de recherche et de scène. L’accordéoniste diatonique François Badeau est le fondateur du groupe de musique bretonne Esquisse. Le batteur Emmanuel Birault, qui a fait partie de nombreuses formations aussi diverses que Market Street, Tchek-lalla, le BBS ou The Roots Ark, est aussi enseignant au département jazz et musiques actuelles du Conservatoire à rayonnement régional de Nantes. Quant au saxophoniste Gweltaz Hervé, formé au Conservatoire de Saint-Nazaire, il a, entre autre, joué avec le groupe Esquisse, le groupe jazz et musiques du monde Colunia, dans les spectacle de rue swing rock de Tarmac Rodéo et dans Le Bal de Bellevue de la Cie nantaise Système B. Il est également artiste associé du Collectif à l’envers, porteur de MOX (lire ci-dessous). Trois parcours remplis de curiosité et de risques musicaux qui fusionnent ici dans une virtuosité impétueuse… et délicieuse. 

« MOX devait jouer pour la première fois au festival Eurofonik de mars dernier, qui a été évidemment annulé. Nous avons pu nous produire le 17 octobre lors des Scènes vagabondes nantaises, et c’est tout. Cet accueil du VIP est comme un cadeau, explique Gweltaz Hervé. Ces trois jours nous ont permis de travailler notre identité lumière et ce filage devant quelques spectateurs a été un plaisir. Ça fait du bien aussi de retrouver du bon son et toute une équipe, ça nous change du garage où nous répétons. » Garage que le trio va pourtant devoir retrouver en attendant des jours meilleurs pour les artistes.

 

///// Le Collectif à l’envers /////

Créée en 2012 par les musiciens Erwan Keravec et Ronan Le Gouriérec, rejoints par le créateur lumière et vidéo Sébastien Bouclé, le musicien et comédien Philippe Chasseloup et le musicien Gweltaz Hervé, l’association nazairienne Le Collectif à l’Envers se veut un espace d’échange et de créations de “nouvelles formes issues des pratiques de musiques traditionnelles” en défendant leurs singularités, et en portant leurs productions et leurs diffusions. Chaque artiste associé met une partie de ses cachets dans un pot commun qui permettra de soutenir de nouveaux projets.

« Au départ, ces artistes viennent de la musique traditionnelle, mais tous ont un itinéraire d’improvisation et de recherche de nouvelles musiques », précise Sylvette Magne, la présidente de l’association.

Le Collectif à l’envers a déjà permis la création de 12 spectacles et la sortie de 10 CD.
Renseignements : collectifalenvers.org

Partager votre avis