Retour à la liste de la catégorie Spectacles
lun. 11 oct. 2021 Spectacles # Saint-Nazaire

Saut-de-mouton, 4e édition : pour vibrer en famille

Que faire durant ces vacances d’automne ? Rendez-vous est donné au théâtre de Saint-Nazaire et chez ses partenaires* pour deux semaines intenses en plaisir.

Si  l’appellation « Saut-de-mouton », se veut une référence aux croisements ferroviaires superposés, il rappelle tout autant les jeux de l’enfance. Et ce temps fort est bien tout cela à la fois : passages ludiques entre les arts vivants et entre les générations. Avec ses propositions de danse, théâtre, conte, musique, cirque, ateliers et cinéma, Saut-de-Mouton invite en effet tous les publics à profiter des vacances pour vivre ensemble des moments privilégiés. On peut y amener ses enfants, ses petits-enfants, et même leurs copains, pour simplement partager avec eux des moments de bonheur artistique.

Saut-de-Mouton débutera mercredi 20 octobre, avec L’eau douce, la dernière création de la danseuse et chorégraphe Nathalie Pernette. S’adressant à tous les publics à partir de 3 ans, ce spectacle convie à suivre le cycle de l’eau avec autant de poésie que d’humour. Nathalie Pernette proposera également un atelier parents/enfants à partir de 6 ans sur le thème de l’eau dimanche 24 octobre de 10h30 à 12h30 (10€ par duo).

Place ensuite, le vendredi 22 octobre, au spectacle musical  inspiré de la bande dessinée de Winsor McCay, Little Nemo ou la vocation de l’aube,  un conte dans lequel le mariage réussi du théâtre, de la musique, du cirque et des arts visuels ravira tous les rêveurs.

Comme il est absolument délicieux de jouer avec ses peurs, Pascal Parisot (photo ci-dessus) convoquera dans Mort de rire vampires, squelettes et croque-morts pour une ronde de chansons d’horreur le mardi 26 octobre : éclats de rires et malices assurés. Le spectacle sera suivi, de 16h30 à 17h30, par un atelier parents/enfants de plus de 4 ans (gratuit). Dans la même veine, le cinéma Jacques-Tati conviera petits et grands à venir déguisés pour assister à la projection spéciale Halloween du film d’animation Petit vampire le dimanche 31 octobre à 15h.

Wazo de la Cie nazairienne Les Passereaux

Jeudi 28 octobre, avec Wazo, la chanteuse et comédienne Suzanne Tandé, de la Cie nazairienne Les Passereaux, et le vielliste Gurvan Liard inviteront le public à partir avec eux rendre une visite poétique à la nature (Lire l’article du 6 avril 2021, Les Passereaux prennent leur envol sur estuaire.org). Ce spectacle interactif sera précédé d’un atelier parents/enfants animé par Suzanne Tandé mercredi 27 octobre, de 16h30 à 17h30 (10€ par duo).

Et pour se questionner ensemble sur l’art et les émotions qu’il provoque (sans se prendre la tête), Mathilde Mebkhouti proposera un atelier philo pour les parents et leurs enfants de 7 à 10 ans vendredi 29 octobre, de 10h30 à 12h (gratuit).

Dans un souci de décentralisation, c’est à la salle Jean-Cutillic de Paimbœuf que la Cie a K entrepôt présentera, le vendredi 29 octobre, Mille ans,  un spectacle théâtral qui rappelle qu’il ne faut jamais oublier qui on était enfant. De même, Mamadou Sall et Jean Métégnier offriront le jeudi 4 novembre au Centre culturel Lucie-Aubrac de Trignac leur conte musical Et pourquoi pas, une adaptation du conte traditionnel africain Le poussin noir qui voulait devenir blanc.

Le musicien Jean Métégnier et le conteur nazairien Mamadou Sall.

Pas question donc de dire qu’il ne se passe rien durant les vacances avec ce festival artistique propre à convenir à tous les spectateurs, quels que soient leurs âges, leurs goûts ou leurs penchants. Sachant que Saut-de-Mouton, c’est aussi l’occasion idéale de partir à la découverte de nouveaux horizons artistiques.

*Les partenaires sont le Théâtre Athénor, la Volière, la médiathèque Etienne-Caux et la bibliothèque Anne-Frank. La programmation est à découvrir dans le prochain Estuaire.

///// programme /////

L’eau douce : mercredi 20 et samedi 23 octobre, 16h, de 7€ à 13€. A partir de 3 ans.

Little Nemo ou la vocation de l’aube : vendredi 22 octobre, 19h, de 7€ à 20€. A partir de 8 ans.

Mort de rire : mardi 26 octobre, 15h, de 7€ à 13€. A partir de 4 ans.

Wazo : jeudi 28 octobre, à 10h, 11h15 et 16h30, de 5€ à 7€. A partir de 3 ans

Mille ans : vendredi 29 octobre, 18h30, salle Jean-Cutillic de Paimbœuf (bd Dumesnildot), de 7€ à 13€. A partir de 7 ans.

Et pourquoi pas : jeudi 4 novembre, 15h, Centre culturel Lucile-Aubrac de Trignac (place de la Mairie), de 5€ à 7€. A partir de 6 ans.

 

///// 3 questions à Nathalie Pernette /////

Estuaire : Ce spectacle L’eau douce est-il une déclinaison de La Mémoire de l’eau qui se joue cette semaine à l’Espace Neptune de Donges ?

Nathalie Pernette : Leur seul rapport est la thématique de l’eau. Dans La mémoire de l’eau, il s’agit de transformer des lieux naturels ou, ici, la piscine de Donges pour les rendre fantastiques tout en explorant le lien millénaire qui relie les êtres humains et l’eau. L’eau douce  traverse quant à lui tous les états de l’eau. La danseuse, soit moi-même ou Anita Mauro selon les représentations, est d’abord de la glace de banquise, elle va fondre goutte à goutte, se détremper, se retrouver à rire et à éclabousser dans une baignoire, partir dans les grandes profondeurs jusqu’aux abysses, puis remonter à la surface et s’évaporer. C’est une façon poétique ou burlesque, selon les étapes, de raconter le cycle de l’eau. On était poisson, on est devenus terrestres… L’eau douce invite à découvrir cet élément complexe, aussi fascinant que parfois terrifiant.

Travaillez-vous de la même manière un spectacle qui s’adresse à des adultes ou (aussi) à des enfants ?

Je me pose davantage la question de la durée, bien sûr. J’évite les ruptures, les basculements, en privilégiant la permanence entre les différentes parties. Et je fais très attention à laisser encore plus de place à l’imaginaire car les enfants ont moins besoin de linéarité, de chronologie, ils se construisent eux-mêmes leur histoire.

En quoi consistera l’atelier parents/enfants autour de ce spectacle ?

Ce ne sera pas une chorégraphie à apprendre, c’est certain, mais une approche autour des ingrédients du spectacle. Comment reformuler, traverser les états vus sur le plateau, comment être de la glace, comment fondre…

Partager votre avis