Retour à la liste de la catégorie Spectacles
ven. 12 nov. 2021 Spectacles # Pornichet

Quai des Arts : 3e édition de la Nuit du Cirque

Au programme de cet événement à Pornichet : deux duos d'acrobates surprenant aux propos critiques et subversifs.

R=OG

Le cirque contemporain ou de création est par essence poétique et performatif « Il peut également se saisir de toutes les questions qui traversent et bousculent aujourd’hui la société. Si la Nuit du Cirque a un objectif politique, c’est bien d’affirmer cette  réalité, de démontrer que le cirque de création ne se résume pas à un art du divertissement, il est bien plus  que ça, un art en phase avec les réalités du monde contemporain », soutient Philippe Le Gal, président de Territoires de cirque et directeur du Carré magique, pôle national cirque en Bretagne.

Pour cette 3e édition de la Nuit du cirque, Quai des Arts s’associe à cette démarche et propose deux « pépites », selon Gérard Boucard, directeur de la salle de spectacle pornichétine. Ce sont « deux magnifiques et pétillantes créations de jeunes compagnies très talentueuses ». R=OG (Risque = Occurrence x Gravité) de la compagnie nazairienne Nawar, est un ballet acrobatique assez époustouflant, autour d’une roue Cyr, par deux personnages qui semblent sortis d’un film de science-fiction, armés de protections et de cuirasses. Le duo matelassé et coqué expérimente la notion de risque et pose la formule « Risque = Occurrence x Gravité » comme équation artistique de leurs délires acrobatiques. « Une intense pièce de cirque, belle et absurde, où l’amitié joue avec la gravité », soutient le directeur du Quai des Arts.

Bordeless

Bordeless, de la Cie Seb & Bianca, décline les possibilités infinies du corps humain, où la danse se marie au cirque, sur la thématique de la frontière mexico-étasunienne. Acrobatie, main à main et lucha libre (catch mexicain) sont au programme de cette « pièce intense, poétique et bluffante ». Borderless questionne les frontières et leurs significations : le duo s’empare des clichés de leurs pays d’origine respectifs, et les confrontent.

Ces deux représentations confirment que le cirque ne cesse de surprendre. Lui qui s’est construit contre les institutions dans les années 70 et contre l’embourgeoisement du théâtre investit aujourd’hui ces mêmes lieux pour nous bluffer et nous interroger sur notre réalité.

Partager votre avis