Retour à la liste de la catégorie Spectacles
mer. 08 déc. 2021 - dim. 12 déc. 2021 Spectacles # Saint-Nazaire

Films fantômes

Le musicien Albin de la Simone invite les spectateurs du Théâtre de Saint-Nazaire à se faire leur cinéma sur l’écran blanc de leur imaginaire.

Disons-le en préambule, le concert-exposition Films fantômes n’est pas une soirée consacrée aux films d’horreur, mais plutôt à l’humour et la légèreté. « On nous a toujours raconté des films pour lesquels nous nous sommes fait des images, et parfois on préfère notre version à nous. Je vous promets que votre version restera la vôtre ce soir. » C’est ainsi que l’auteur, compositeur et interprète Albin de la Simone accueille le public avant de se mettre au piano. En effet, les neuf films imaginés et mis en scène par l’artiste n’ont jamais été tournés et ne le seront jamais. Pourtant, les spectateurs les verront bien, mais sans écran, sans cornet de pop-corn ni esquimau : ce sont leurs oreilles et leur imagination qui seront mises à contribution.

C’est avec cinq autres musiciens (au violon, au violoncelle, à la guitare, à la basse et à la batterie) et deux comédiens qu’Albin de la Simone va faire une représentation mentale de ses films de fiction purement fictifs, à travers leurs thèmes musicaux et des lectures. Qu’ils soient satire politique, d’aventure, drame psychologique, policier, comédie de mœurs, d’auteur, super production américaine ou documentaire, il utilise ces films fantômes comme déclencheurs de création, sorte de rétrospective cinématographique personnelle que se projette intérieurement chaque spectateur, qu’il serait plus approprié ici d’appeler auditeur. Le musicien conteur d’images joue allègrement avec les clichés du 7e art et les souvenirs de vieux films appartenant à la mémoire collective que chacun porte en soi.

Mais là ne s’arrête pas la fantaisie : à ce concert immersif, il adjoint une exposition propre à donner une matérialité à ses films. On peut y découvrir leurs synopsis, leurs affiches, leurs costumes et même leurs critiques de presse. Des photos de tournage y côtoient une audition de Karine Viard, des vidéos de micros-trottoirs des produits dérivés… Tout « comme pour de vrai ».

Envie d’être surpris, de rire, d’être votre propre projectionniste d’un soir ? Ces Films fantômes sont faits pour vous.

Partager votre avis