Retour à la liste de la catégorie Agir
mar. 16 mars 2021 - mar. 23 mars 2021 Agir # Saint-Nazaire

Occupation du Théâtre de Saint-Nazaire (modifié au jour le jour)

Un collectif de travailleurs de la culture occupe symboliquement la scène nationale de Saint-Nazaire depuis ce matin mardi 16 mars à 9h.

Ils appartiennent à différentes corporations professionnelles de Saint-Nazaire et de la Presqu’île, ils sont comédiens, techniciens, metteurs en scène, programmateurs, musiciens, médiateurs, danseurs…, intermittents ou non. Ils rejoignent aujourd’hui le mouvement national initié le 4 mars dernier au théâtre de l’Odéon, qui a depuis essaimé un peu partout dans l’Hexagone. Le collectif, composé de 35 personnes dès la première assemblée générale, entend bien occuper les lieux pour une durée indéterminée, y compris les nuits, afin de se faire entendre du gouvernement quant au sort des acteurs culturels sinistrés et réfléchir ensemble sur la place de la culture dans notre société.

Le collectif revendique “la réouverture immédiate des lieux culturels au public dans le respect des mesures sanitaires et en concertation avec les professionnels concernés, le retrait pur et simple de la réforme de l’assurance chômage qui va créer encore plus de précarité, la prolongation de l’année blanche pour les intermittents du spectacle et son extension à tous les intermittents de l’emploi en général. En effet, dans l’incapacité de travailler, intermittents n’ont pu se reconstituer de nouveaux droits durant l’année blanche écoulée et les non encore intermittents, qui n’ont de fait pas pu accéder au “graal” de l’intermittence, se retrouvent sans revenus. « Nous demandons un véritable dialogue et des mesures prises en concertation avec les professionnels de terrain », expliquent-t-ils.

@estuaire

Une partie du collectif dans le hall du Théâtre.

Ils lancent donc aujourd’hui un appel à soutien à toutes les structures culturelles et surtout au public : « Passez nous voir, venez discuter, rejoignez-nous, nous respectons une jauge de 30 personnes qui tournent pour laisser de la place. » Tout en imaginant des temps de rencontre et des performances artistiques dans la ville à venir très prochainement.

Nous ne savons pas si le collectif se trouvera un nom, pour l’instant il aime réutiliser la devise de Saint-Nazaire, “Aperit et nemo claudit” (Elle ouvre et personne ne ferme), qui devient “La culture ouvre et personne ne ferme” avant de se transformer en “On l’ouvre et personne ne la ferme”.

Petit détail d’importance, ne disposant pas de cuisine, les plats déjà cuisinés seraient les bienvenus.

Contact : 06 05 54 43 65, page Facebook Occupons Saint-Nazaire.

Voir vidéo

  • Mise à jour du mercredi 17 mars 2021

Communiqué de presse de la Ville de Saint-Nazaire daté de ce jour :

“La Ville soutient les professionnel∙les de la culture

Depuis le début de la crise sanitaire la Ville de Saint-Nazaire est aux côtés des acteurs et actrices culturel∙les et elle souhaite encore une fois leur manifester tout son soutien. Elle est en effet concrètement à leurs côtés depuis plusieurs mois : au travers du maintien de ses subventions aux associations culturelles locales, au travers de sa participation aux fonds de soutien créés avec les autres collectivités locales, par sa volonté d’honorer les contrats passés avec les compagnies qui auraient dû être programmées ces derniers mois.

Au plan national, dès le premier déconfinement, David Samzun, Maire de Saint-Nazaire, s’est par ailleurs clairement exprimé pour dire son incompréhension de voir les salles de spectacles rester fermées alors que d’autres lieux de rassemblement n’étaient pas concernés par les mêmes restrictions.

Faute de dialogue sérieux engagé avec les professionnel∙les de ce secteur, l’incompréhension s’est transformée en contestation, avec tous les risques que cela comporte. La Ville de Saint- Nazaire prend acte de l’occupation du théâtre Simone Veil, lieu municipal emblématique du spectacle vivant à Saint-Nazaire.

« Nous soutenons les revendications de voir s’ouvrir des discussions permettant la réouverture des lieux culturels (musées, cinémas et salles de spectacles) avec la mise en place d’un protocole sanitaire rigoureux, en fonction des diverses situations locales, autour d’une gestion maîtrisée des jauges et des flux. Rappelons que ces lieux culturels ont d’ailleurs démontré leur sérieux et leur sens des responsabilités, il y a quelques mois à la sortie du premier confinement, où aucun foyer épidémique n’a été constaté dans ces lieux en France » indique Michel Ray, adjoint à la culture.

  • Mise à jour du jeudi 18 mars 2021

Appel solidaire de l’association Les Escales qui invite les habitants à venir échanger devant le VIP ce samedi 20 mars, de 14h à 16h.

Et du Théâtre scène nationale de Saint-Nazaire

  • Mise à jour du samedi 20 mars 2021

    Chloé Le Bail

    Aujourd’hui s’est tenu un rassemblement devant la salle du VIP avec les prises de parole de Chloé Le Bail, présidente de l’association Les Escales qui gère la scène musicale et le festival éponyme, et des membres du collectif de travailleurs de la culture Occupons Saint-Nazaire. Michel Ray, adjoint à la Culture de la Ville de Saint-Nazaire, a également pris le micro pour réaffirmer son soutien au nom de la municipalité. Moment qui fut assez tendu après que le collectif eut lu le courriel envoyé ce vendredi 19 mars, la veille donc, par le même Michel Ray en réponse à une demande de rencontre. En voici la teneur :
    Bonjour,
    Je prends bonne note de votre invitation.
    Comme vous le savez, la ville de Saint-Nazaire soutient depuis le début de la crise sanitaire le secteur culturel durement touché. Vous trouverez, à cet effet, la copie ci-jointe, de l’intégralité du communiqué de presse. Pour autant, des revendications, si légitimes soient-elle ne peuvent justifier une occupation arbitraire d’un bien public.
    Le débat démocratique repose sur des règles dont la première est le respect des parties en présence. L’occupation subie du théâtre, équipement municipal, biaise de fait, ce cadre. Vous l’aurez compris, si la ville n’a pas souhaité s’opposer à l’intrusion par votre collectif, elle ne l’approuve pas pour autant.
    En conséquence, je ne souhaite pas me rendre à vos AG et militerai, comme je le fais déjà, là où les conditions du débat public sont assurées.
    Je ne peux que vous encourager à mettre un terme à cette occupation et porter votre légitime combat sur un terrain et dans des formes reconnues par tou.tes. De plus, j’attire votre vigilance sur le risque d’agrégation à cette occupation d’autres luttes qui pourrait entamer, si une telle hypothèse se concrétisait, toute crédibilité de votre mouvement.
    Parce qu’ils sont inexorables comme le printemps, ne redoutons pas les arts et la culture car ils ont la promesse de l’émancipation.”

Un autre rassemblement a ensuite eu lieu au Théâtre avec un concert “en vitrine” de jeunes Nazairiens. L’ambiance était festive et déterminée.

Lire article du samedi 27 mars 2021 “Le Théâtre toujours occupé”.

  • Mise à jour du samedi 20 mars 2021

Communiqué du Théâtre

Partager votre avis