Retour à la liste de la catégorie Associations
mar. 04 févr. 2020 Associations # Saint-André-des-Eaux # Saint-Malo-de-Guersac # Saint-Nazaire # Trignac

Un drive pour les dons à Emmaüs

Emmaüs 44 Saint-Nazaire espère déménager courant 2021
dans ses nouveaux locaux de la zone de Brais à Saint-Nazaire.

>> Une partie des membres de la communauté Emmaüs 44 Saint-Nazaire.

Pas de commandes, seulement des dons ! Au futur “Recydrive” d’Emmaüs 44 Saint-Nazaire, les donateurs viendront avec leur voiture et n’auront qu’à attendre que les compagnons et bénévoles déchargent leur coffre ou remorque. « Ils n’auront même pas besoin de descendre de leur voiture, sauf pour dire bonjour ! », précise Marc Ménager, coprésident de la communauté. Les particuliers pourront apporter tout type d’objets et matériaux sauf les déchets verts, les gravats et les produits dangereux.

« Ici, on récupère tout, même l’électroménager. Si ça fonctionne encore, on le vend. Il faut le voir comme du dépannage. Sinon, on le donne à Envie 44 qui se charge de le rénover et de le revendre », rappelle Raphaël Mounier, salarié co-responsable de la communauté.

Ce projet original s’inscrit dans une démarche beaucoup plus large. D’ici le premier trimestre 2021, Emmaüs 44 Saint-Nazaire devrait quitter son local de Trignac, rue Baptiste-Marcet, pour emménager dans les anciens bâtiments de l’entreprise Galénix, dans la zone de Brais de Saint-Nazaire. « En début d’année, nous avons obtenu l’accord de la Commission départementale d’aménagement commercial de Loire-Atlantique pour le déménagement. Cet endroit représente 27 000 m2 au total et comprendra la zone de vente, la zone de dépôts des dons, celle de tri, les bureaux, une cuisine, un parking. Envie 44 achète aussi 3 500 m2, donc nous aurons un parking commun. Nous prévoyons de faire des travaux de réhabilitation et nous sommes aussi en fin d’instruction pour le permis de construire car nous aimerions créer un nouveau bâtiment de 1 000 m2 qui accueillera notre Recydrive », explique Marc Ménager. Au moment venu, toutes les bonnes volontés seront les bienvenues pour démonter des cloisons, paillasses, tuyaux… Rien ne sera perdu puisque le tout sera évidemment trié, recyclé et revendu !

Accompagné dans ce travail d’envergure par un cabinet d’architecture, Emmaüs 44 Saint-Nazaire espère aussi créer une résidence sociale qui pourrait héberger 45 compagnons. « L’objectif principal de ce déménagement est de pouvoir accueillir davantage de compagnons et ainsi faire plus de solidarité car c’est l’ADN d’Emmaüs », souligne Marc Ménager.

Intégration sociale

Il y a quatre ans, la communauté accueillait 8 compagnons. Actuellement, elle en accueille 24, logés à Saint-Malo-de-Guersac, Trignac et Saint-Nazaire, et se compose d’une centaine de bénévoles et de trois salariés (deux co-responsables et une secrétaire-comptable). « Chaque semaine en moyenne on refuse cinq demandes de compagnons. On est plein ! », regrette Raphaël Mounier.

Avec un bassin de ramassage dynamique qui s’étend de Pornic à Savenay en passant par Herbignac et Pontchâteau, Emmaüs 44 Saint-Nazaire a donc les bases pour s’agrandir.

« Pour le ramassage chez les particuliers, il y a un délai de trois semaines. En 2019, nous en avons fait 180 ! »

Un deuxième camion est d’ailleurs en cours d’achat et devrait venir faciliter le travail des compagnons d’ici le mois d’avril.

Un développement nécessaire donc, mais coûteux : « On paie un loyer de 7 000 euros par mois. Avec cet achat, on remboursera à peu près cette somme sur vingt ans. On vous laisse faire le calcul ! » Un investissement qui devrait permettre de préserver le “faire ensemble”, les moments conviviaux, le lien humain et l’intégration sociale. « Cela fait peur à tout le monde, mais tout le monde en a très envie ! », affirme la coprésidente Martine Pellerin. 

Partager votre avis