Retour à la liste de la catégorie Associations
lun. 30 nov. 2020 Associations # Donges

Ciné-Donges : après la polémique, le dialogue

Les relations entre l’association et la municipalité ont été vives ces dernières semaines.

Va-t-on vers un début d’apaisement entre Ciné-Donges et la municipalité ? Si les relations sont extrêmement tendues, le lien n’est pas encore rompu. Après les passes d’armes relayées par la presse locale, un terrain d’entente semble en effet se dessiner. En tout cas c’est ce qu’espère la mairie qui a rencontré l’association mercredi dernier. « Nous avons fait des propositions. Nous allons les transmettre à l’association qui devra les soumettre à son conseil d’administration », indique Didier Riaud, adjoint à la Culture. De son côté, l’association, prudente, attend la confirmation écrite de ce qui a été évoqué lors de l’entrevue.

A l’origine de ce différend : la demande de libération d’un local occupé depuis vingt-six ans par l’association pour sa gestion administrative, et diverses nouvelles contraintes. Face à la vive réaction des bénévoles de l’association, la mairie a d’abord fait machine arrière, sauf au sujet du local, où elle souhaite loger le régisseur de l’Espace Renaissance, en conformité avec les règles de sécurité. Elle propose d’ailleurs en remplacement un local plus grand, mais éloigné de la salle de projection.

L’effet confinement

Pour autant, cet épisode met en lumière les difficultés du cinéma associatif. Déjà ébranlé par une fréquentation en baisse depuis quelques années, avec ses deux films par semaine, le double confinement a mis à mal ses réserves financières, qui se trouvent au plus bas. « Avant ce deuxième confinement, nous avions perdu 70 % de fréquentation », reconnaît Stéphane Boucher, président depuis plus dix ans de l’association, qui fait feu de tout bois pour trouver de nouvelles ressources. Ce qui, en ces temps de disette, se révèle difficile.

Du côté de la mairie, on indique déjà intervenir à hauteur de 19 000 euros, et qu’elle prendrait de plus en charge en 2021 la contribution numérique obligatoire imposée aux exploitants.

Si Ciné-Donges espère reprendre ses projections pour les fêtes de fin d’année, son avenir reste donc pour le moment dans le brouillard. Avec une question en suspens : le public va-t-il retourner dans les salles de cinéma ? 

Partager votre avis