Retour à la liste de la catégorie Associations
mar. 02 févr. 2021 Associations # Saint-Nazaire

Lancement de la Boussole des jeunes

Pour lutter contre le non-accès à leurs droits, une plateforme spécialement dédiée aux 15 à 30 ans à été ouverte ce mercredi 27 janvier sur le territoire de la Carene.

// Lancement officiel de La Boussole.

“La question du non-recours renvoie à toute personne qui ne reçoit pas – quelle qu’en soit la raison – une prestation ou un service auquel elle pourrait prétendre” (Observatoire des non-recours aux droits et services – Odenore). Si toutes les tranches d’âge de la population sont concernées, le non-recours à l’aide publique est encore plus élevé chez les jeunes, soit plus d’un sur deux. Selon une étude de 2017 du défenseur des droits, 20 % des 18-30 ans affirmaient avoir été en situation de non-recours et 35 % déclaraient ne pas savoir s’ils l’avaient été ou non.

Les raisons de ces trous dans la raquette sociale sont multiples : manque d’information, trop grande complexité des démarches et procédures, ou même abandon après une non-réponse ou une réponse inappropriée de la part de professionnels eux-mêmes pas toujours bien au fait de ce qui ne dépend pas de leur propre service. Traditionnellement centrées sur la famille et ses revenus à travers les allocations familiales, les bourses d’études et les dispositions fiscales, les aides publiques ont du mal à s’adapter à la nécessaire autonomie des jeunes et à la fragilité sociale de ceux qui sont sans possibilité de soutien familial, qu’ils soient étudiants, travailleurs précaires ou sans emploi.

Un nouvel outil à saisir

Des conditions de vie difficiles pour une partie de la jeunesse qui se sont encore dégradées avec la crise sanitaire et chez qui la méconnaissance de leurs droits alourdit encore la paupérisation .

Avec l’objectif d’accompagner les 15 à 30 ans dans la maîtrise de leurs droits et de pallier les obstacles administratifs en unifiant sur une même plateforme tous les services qui prennent en charge la jeunesse, le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports déploie depuis 2017 le dispositif des Boussoles des jeunes. Simple d’utilisation et portée par des acteurs locaux sur chaque territoire, celle-ci dirige le jeune, selon son profil et ses questions, vers les bonnes informations et les bons interlocuteurs, ce dans les domaines de l’emploi et la formation, du logement et de la santé. Il existait jusqu’à ce mercredi treize Boussoles opérationnelles en France, il y en a maintenant quatorze en comptant celle de Saint-Nazaire et son agglomération, première dans le département.

« C’est une vraie priorité. Saint-Nazaire est aujourd’hui un territoire expérimental avant le lancement d’une action pleine sur la totalité du département », explique Marie-Claude Adaine, sous-directrice de la Caisse d’allocations familiales des Pays de la Loire. 

Avec le Centre régional d’information jeunesse (l’association Crij) comme opérateur de la mise en œuvre du dispositif, 31 partenaires* représentés par 31 référents sont aujourd’hui en capacité de proposer 60 offres de services, 36 sur le thème de l’emploi/formation et 24 du logement, d’autres partenariats étant en cours de signature et celui de la santé devant être actif ultérieurement. Et pour ne pas laisser une nouvelle fois au bord de la route ceux qui ne seraient pas l’aise avec le numérique, un accompagnement à l’utilisation de la plateforme est proposé par l’espace d’information jeunesse la Source (46, rue d’Anjou, à Saint-Nazaire).

Reste maintenant un autre travail : faire circuler ce nouvel outil.

* Dont la CAF, la Carene, l’Afev, la Mission locale, la Source, Un Parrain 1 emploi, l’Adil…

 

///// Comment ça marche ? /////

Il est demandé de rentrer son profil général (et non son identité) et ses besoins.

L’utilisateur est immédiatement dirigé vers les informations qui lui seront utiles, les sites Internet correspondants et les services près de chez lui.

S’il souhaite être recontacté directement, il lui suffit de donner un numéro de téléphone ou un mail. Une notification est envoyée au référent du partenaire le plus en adéquation avec sa demande (qui peut communiquer avec les autres partenaires par Intranet), qui lui précise la date à laquelle il sera recontacté (au plus tard 7 jours après).

Sur les treize Boussoles existantes, les demandes de mise en contact représentent 30 % de l’utilisation de la plateforme.

Partager votre avis