Retour à la liste de la catégorie Associations
lun. 01 mars 2021 Associations # Saint-Nazaire

Le droit aux vacances pour tous

Chaque année, quatre Français sur dix ne partent pas en vacances. L'association Vacances & Familles travaille à organiser des temps de respiration pour ceux qui n'auraient pas les moyens de partir sans accompagnement.

La proportion des Français qui partent en vacances n’évolue plus depuis le début des années 90. Selon le Credoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie), “moins d’un ouvrier sur deux (47 %) part en vacances dans l’année, ils sont trois quarts parmi les professions intermédiaires et plus de huit cadres supérieurs sur dix (82 %)”. Pour ceux qui ne partent pas, on peut relever en premier lieu les contraintes financières, mais aussi professionnelles (les agriculteurs) et de santé. « Il y a aussi la crainte de l’inconnu et de l’organisation nécessaire de la part de familles qui ne sont plus parties depuis longtemps ou qui ne sont même jamais parties », explique Sylvette Evennou, bénévole sur Saint-Nazaire et responsable Pays de la Loire de Vacances & Familles, association qui rend possible l’accès aux vacances à plus de 1 000 familles par an depuis plus de cinq décennies.

« Nous accompagnons les familles du montage de leur projet à leur retour chez elles », ajoute Sylvette Evennou. Les familles, à 72 % monoparentales, sont dirigées vers nous par les assistantes sociales, les Maisons de quartier ou les centres médicaux sociaux. Il n’est pourtant pas facile de se faire connaître par des personnes totalement précarisées ou isolées, heureusement il y a le bouche-à-oreille. L’idéal serait que les CAF communiquent auprès des bénéficiaires potentiels, mais elles ne le font pas, ce qui est d’autant plus dommage que ce sont elles qui octroient les bons* d’aide aux vacances qui nous sont reversés. »

La maison de Missillac

L’association ne se considère pas comme une agence de voyage et n’offre pas de clef en main. Les familles construisent leurs projets avec elle, le peaufinent, se l’approprient. Ce n’est qu’ensuite que différents lieux leur sont proposés, selon le montage final et les dates choisies. « Ici, nous travaillons à faire partir des familles nazairiennes et nous accueillons des familles d’ailleurs sur le littoral. Les lieux dépendent des bénévoles impliqués sur place et des hébergements qu’ils peuvent trouver. » Ne disposant pendant longtemps que de séjours ruraux, l’association s’est aujourd’hui ouverte aux bords de mer pour répondre à la demande grandissante des familles. Surtout établie dans l’Ouest avec quelques points en Gironde, en Occitanie, dans le Nord et en Charente, mais sans encore aucun site d’accueil en montagne, elle peut proposer des séjours au camping, dans d’anciens presbytères ou écoles communales réaménagés. Sur la Presqu’île, elle dispose, entre autre, de l’ex-école de Missillac, de la location de mobil-homes grâce à un partenariat avec VVF Villages, d’une caravane série “spécial Vacances & Familles” au camping du Bugeau de Pornichet pour recevoir des familles sur quinze jours, parfois juste une semaine.

Besoin de toujours plus de bénévoles

La caravane installée au camping de Pornichet

« L’association est portée par ses bénévoles. Nous sommes 1 500 sur la France, dont 250 en Loire-Atlantique, mais ce n’est pas suffisant. » En effet, outre le fait de trouver des lieux d’hébergement et de co-construire les projets, ces bénévoles accueillent les vacanciers à leur arrivée, en allant par exemple les chercher à la gare s’ils viennent en train, en faisant avec eux les premières grosses courses, en les aidant à s’installer. Ils organisent aussi une visite comprise dans le séjour, ici à l’aquarium du Croisic ou dans les marais salants, ainsi qu’un pique-nique entre familles qui le souhaitent. « C’est pourquoi nous recherchons des personnes prêtes à s’engager, même ponctuellement, sachant qu’il y a toujours un référent sur place en cas de besoin. C’est du travail, mais c’est surtout des moments partagés, la gaité des enfants et l’émotion des parents. Et c’est encourageant de voir des personnes fragilisées qui reprennent un peu confiance en elles, des familles qui se redécouvrent dans un autre contexte, qui retrouvent l’énergie de se projeter, simplement parce qu’elles ont enfin accès à un droit** qui leur était refusé en raison de leurs conditions, de leur pauvreté, ce qui n’est pas acceptable. »

* Pour un premier départ, ces bons vacances recouvrent 85 % du séjour, 75 % pour un deuxième départ et 50 % selon les revenus pour un troisième départ.

** Droit inscrit dans la Déclaration des droits de l’Homme.

Comment s’y prendre ?

Téléphoner à l’antenne de Nantes pour prendre un rendez-vous avec des bénévoles de Saint-Nazaire : 02 40 46 47 68
ou 06 11 77 19 35 ou 06 51 52 91 36.

Les rencontres ont lieu dans les Maisons de quartier ou à la Maison des associations.

Pour devenir bénévole : 06 33 20 20 81.
Renseignements : www.vacancesetfamilles.org

Partager votre avis