Retour à la liste de la catégorie Associations
lun. 18 oct. 2021 Associations # Saint-Nazaire

Le Carillon : Un réseau « pour et avec eux »

Le nouvel annuaire des commerçants solidaires est disponible. Il sont 24 à proposer des services et des biens aux personnes sans-abris.

Le lieu de rendez-vous a été donné à l’épicerie sociale et solidaire Totem. Depuis le 20 septembre l’association met à disposition une salle attenante à l’épicerie comme lieu repère du Carillon. Un lieu d’échange ouvert aux sans-abris et aux citoyens tous les lundis de 14h à 15h. Depuis 2018, cette franchise sociale qui fonctionne comme une franchise commerciale ne cesse de s’agrandir. « C’est un réseau où des commerçants partagent des valeurs communes que sont le respect de la dignité humaine, l’égalité et qui proposent des services à des personnes en très grande précarité », tient à souligner Philippe Colmard, président de l’ASC, chargé de porter ce projet sur Saint-Nazaire. Ces derniers proposent les services qu’ils peuvent et veulent bien rendre en affichant un pictogramme autocollant bleu sur leur vitrine, les particuliers achètent aux commerçants répertoriés un produit à offrir sous forme de bons en attente à une personne à la rue. Cette année, ils sont 24 à avoir signé cette charte éthique. « Pour une ville comme Saint-Nazaire, c’est déjà pas mal », en comparaison à des villes bien plus importantes comme Nantes qui affiche seulement 70 adhérents.

La pertinence de cette franchise est aussi d’inclure les sans-abris dans cette mise en réseau. « C’est un projet pour et avec eux ». Quelques-uns sont désignés comme ambassadeurs. « Ils font la tournée des commerçants, font la promotion de ceux qui offrent ces prestations. Mais surtout, ils aident ces personnes en grande précarité à oser rentrer ». Car là est l’un des défis.

« Il faut casser les clichés des deux côtés. Faire tomber les barrières et que ces personnes en précarité s’autorisent à passer la porte de la boutique », rappelle le président de l’association. 

Et cela fonctionne. Le témoignage de Sophie, qui tient un salon de coiffure, sur la page Facebook du Carillon n’est qu’un exemple parmi tant d’autres : « Un jeune homme allant à un entretien d’embauche est venu se faire couper les cheveux. Quelques temps après, il est revenu au salon pour se faire une nouvelle coupe, fier de pouvoir cette fois-ci la régler », raconte-t-elle.

Avec la pandémie, les différentes initiatives envers les sans-abris ont été freinées. La Soupe impopulaire est reportée à 2022 en raison du passe sanitaire. Le calendrier photo sur les SDF et leurs animaux sera renouvelé. Sa vente permettra de financer un fonds de soutien aux soins de leurs animaux. L’année dernière, une vingtaine a été soignée. L’opération collecte avec le collège Albert-Vinçon a déjà démarré. Quant à une nouvelle nuit de solidarité, une date devra être fixée.

Annuaire des commerçants à télécharger sur asc44.fr

Partager votre avis