Retour à la liste de la catégorie Associations
mar. 30 nov. 2021 Associations # Saint-Nazaire

Les Amarres, investir dans l’économie solidaire

Ils sont neuf dans la Cigale les Amarres, à Saint-Nazaire. Ce groupe d’investisseurs sociaux et solidaires soutient aujourd’hui une SCOP de Guérande, l’Aronde.

Corentin Moreau, Manon Bouin et Victor Schneider, fondateurs de la société l’Aronde.

C’est une émanation de l’économie sociale et solidaire, autrement dit l’ESS. En Loire-Atlantique, les Cigales sont une trentaine. 72 dans la région Pays de la Loire dont 45 toujours actives. Les Cigales comptent chacune 5 à 20 personnes. Celle de Saint-Nazaire, quatre retraités et six actifs. Jean-Paul, Hervé, Françoise, Marie, Didier, Jean en font partie.

Investir autrement

Ni association, ni société, la structure se définit comme « un club d’investisseurs pour une gestion alternative et locale de l’épargne solidaire », qui décide au consensus sans objection. Des règles strictes, une éthique ferme mais bienveillante et efficace. La priorité est donnée aux entreprises solidaires, sociales et locales. Au fil des groupes constitués, les investissements sont variés. En Mayenne, la tonalité des encouragés sera plus agricole. La durée de vie d’une Cigale ne doit pas dépasser cinq années. Son rôle ? Encourager moralement et financièrement des porteurs de projets qui doivent démontrer un business-plan abouti et solide. La Cigale intervient quand les créateurs ont déjà bordé leur affaire. Le groupe nazairien a soutenu des projets comme l’épicerie Totem,  le Pré Vert ou la savonnerie MapoHème. Des structures qui entrent dans leurs critères de l’économie sociale et solidaire.

Etat d’esprit

« 800 000 euros ont été investis depuis dix ans dans 165 structures comptant 1000 Cigaliers » précise Hervé. « On ne peut s‘engager que dans un projet bien construit. En Sarthe, une start-up dynamique a rapporté dix fois plus que sa mise aux Cigaliers. La situation reste exceptionnelle, ces investisseurs sociaux et solidaires ne sont pas là pour engranger du profit, mais aider les jeunes entrepreneurs à démarrer leur cycle de vie. Pour l’Aronde, dernière Scop soutenue, ils interviennent à hauteur de 2000 €, somme qui ira au budget communication. »

///// l’Aronde /////

L’Aronde, jeune société spécialisé dans l’éco-construction réunit deux jeunes ingénieurs en génie civil, Corentin Moreau et Victor Schneider et une architecte, Manon Bouin.
contact@scop-laronde.fr

Partager votre avis