Retour à la liste de la catégorie Sport
lun. 09 déc. 2019 Sport # Saint-Nazaire

L’accès à l’eau pour tous

Il n’est plus nécessaire de vanter les bénéfices de la natation, que l’on soit grand, petit, super(wo)man, accidenté de la route ou de la vie. Focus sur l’association Handi’nat région nazairienne qui met chaque jour en pratique les valeurs du sport.

Parce que l’eau est le seul élément à offrir une liberté de mouvements quasi totale, la natation a non seulement été la première discipline sportive homologuée par la Fédération française Handisport, mais est aussi la plus pratiquée par les personnes handicapées physiques et sensorielles en comptant aujourd’hui plus de 26 000 pratiquants dans le pays. A Saint-Nazaire, l’Association handicapés physiques de la région nazairienne proposait déjà du multisport, dont de la natation, depuis 1973 avant de prendre le nom de Handisport région nazairienne et de se spécialiser dans la natation en 2000.

Les quatre compétiteurs du club nazairien.

Sous l’impulsion du maître-nageur Steven Maillard, elle s’est ouverte en 2018 à la natation adaptée aux handicaps mentaux et psychiques, devenant Handi’nat région nazairienne, seul club de France à cultiver cette mixité. « Je travaillais pour un club de valides avec quelques heures pour l’association. J’ai fini par choisir cette association avec le désir d’aller plus loin en accueillant aussi des personnes atteintes de handicaps mentaux et psychiques, explique-t-il. Peu de types de handicaps interdisent la nage. Dans l’eau, le corps n’est pas traumatisé, il ne subit pas de contraintes musculaires, il est léger, on peut prendre du plaisir. »

Reprendre conscience de son corps, se détendre, se muscler, gagner en autonomie et en confiance… les bienfaits sont multiples. « Nous accueillons des licenciés de 5 à 65 ans à l’Aquaparc* et à la piscine de la Bouletterie, de l’apprentissage à la compétition en passant par le loisir. Nous avons cette année 80 licenciés. Ici, les pratiquants se parlent, demandent des explications aux autres quand ils ne comprennent pas leurs handicaps. Au début, c’est plus compliqué pour les personnes accidentées qui peuvent faire la comparaison avec leur corps d’avant. La convivialité et la bonne humeur aident, nous avons tous un coin de travers », relève Nicole Chevreuil, la présidente.

« Cela reste de la natation, à moi de m’adapter aux niveaux, aux corps et aux objectifs. Pour exemple, je suis en train d’apprendre la langue des signes. La plupart des cours sont individuels, mais il y a aussi des séances loisir collectives. Et les entraînements de compétition sont forcément exigeants », précise Steven Maillard.

Le club a de plus ouvert en octobre un cours d’aquagym pour intégrer les personnes qui en pratiquaient avec la Cordée, association qui proposait des activités sportives aux personnes en situation de handicap mental ou psychique et qui s’est dissoute cet été.

« Début septembre, la municipalité a réuni les associations sportives pour savoir lesquelles pouvaient accueillir ces personnes. Beaucoup ont répondu présentes, en football, en volley, en handball, en pétanque. Le 28 novembre, douze d’entre elles sont venues tester une de nos séances, et elles sont restées. On a fait de l’inclusion dans l’inclusion ! »

Le nouvel objectif d’Handi’nat est maintenant d’aller plus loin en faisant de « l’inclusion inversée » c’est-à-dire en recevant des personnes valides. « Il y a une demande. Nous avons tenté d’obtenir des partenariats avec des clubs de valides, malheureusement sans succès, alors nous réfléchissons à la manière de mettre cela nous-mêmes en place », conclut Nicole Chevreuil. 

* Avec un regret pour l’association, le toboggan n’étant pas accessible aux handicapés moteurs.

Championnat de France

Ce week-end du 14 et 15 décembre se tiendra à l’Aquaparc de Saint-Nazaire les compétitions qualificatives du Championnat de France handisport (préparation pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2020), Handi’nat en étant le club support. Sur les trois fois 32 compétiteurs (jeunes, juniors et seniors/masters), onze sont des Pays de la Loire, dont quatre du club : Ethan Saint-Georges (14 ans, catégorie jeunes), Ilyas Mechych et Théau Houssaye (16 et 18 ans, catégorie juniors), Pierre-Alexandre Baron (23 ans, catégorie seniors).

Aquaparc (av. Léo-Lagrange) samedi 14 décembre, de 9h à 12h30 et de 15h30 à 18h30,
et dimanche 15 décembre de 9h à 13h.
Remise des récompenses dimanche à 13h30 salle Fogel (5, av. Pierre-de-Coubertin).
Gratuit. Renseignements : chevreuil.nicole@sfr.fr,
https://handisportnatationstnazaire.jimdo.com

Partager votre avis