Là d'où viennent les bateaux

Par Perret Nina le jeudi 17 mars 2016

Je sors de la salle René-Guy Cadou où Jeanine Quanari a joué son spectacle Là d'où viennent les bateaux qu'elle a écrit à partir de témoignages de salariés et de retraités des Chantiers STX. 

Quels écoute et respect de ces paroles qui lui ont été transmises, quelle beauté de langue, quelle humanité ! Les personnages (personnes ?) semblent apparaître devant nous, les bruits des machines, les dangers, les époques, les navires, les luttes, les grèves, les rigolades, les bars de Penhoët, les plaques de métal, les portiques, les amours...

Ca frissonne de vie. Ca grince de violence. Pas de nostalgie, non, mais des anonymes qui retrouvent leur identité, du Briéron ouvrier-paysan au Polonais dernier en date .

Même si peu de salariés des chantiers partent en croisière sur les bateaux qu'ils ont construits, chacun de leurs gestes y est inscrit, de la salle des machines au pont supérieur, du bastingage à la suite royale. Ils sont ici, ils sont en pleine mer aussi, dans la mémoire des navires, juste retour des choses.

A la sortie, les yeux des spectateurs (comme probablement les miens) étaient comme illuminés de rires et d'émotion.

"Maman les p'tits bateaux qui vont sur l'eau ont-ils une âme ? Mais oui, mon gros bêta, s'ils n'en avaient pas, ils n'avanceraient pas !"

 

 
Saint-Nazaire associations tous droits réservés 2010 - Accès rédacteur - Nous contacter - Mentions légales