Retour à la liste de la catégorie Jeu
mar. 29 oct. 2019 Jeu # Saint-Nazaire

Saline, un jeu bien assaisonné

Après l’univers de la boxe anglaise avec “Dans les cordes”, les frères Blandin, créateurs des éditions La Chèvre, explorent celui des marais salants
dans leur nouveau jeu de société.

1770. Dans le village de Selak bordant l’océan Atlantique, chaque paludier travaille sans relâche pour devenir le plus prestigieux du royaume… Mais ce chemin est rude et semé d’embuches à cause de la météo qui influe sur leur production et le montant de la Gabelle (l’impôt sur le sel) qui fluctue dans le temps.

Avec son jeu de société Saline, Maxime Blandin invite les joueurs (de 3 à 4) à se glisser dans la peau d’un paludier du 18e siècle. Cette idée originale lui est venue il y a deux ans, lorsqu’il a travaillé dans les marais salants pendant une saison. Tout comme son frère Léo, Maxime Blandin est un passionné de jeu de société. En 2017, Léo Blandin avait créé son premier jeu, Dans les cordes, et l’avait distribué grâce à sa propre maison d’édition La Chèvre.

Après avoir mis les joueurs sur le ring, les deux Nazairiens les invitent donc à découvrir un univers bien salé au sein d’un jeu de gestion où chaque paludier développe sa saline à tour de rôle en suivant des objectifs secrets et en choisissant l’une des quatre actions : récolter le sel de ses œillets, le vendre et payer la Gabelle, acheter un œillet au marché ou prendre une pièce de monnaie, le Liard. Une fois le labeur fini, la fourberie des paludiers se révèle grâce aux cartes “événement” qui peuvent contrecarrer les plans d’un autre joueur.

Mise en place du jeu.

Destiné à tous à partir de 8 ans, Saline mêle donc stratégie et interaction dans un univers peu connu illustré avec douceur et poésie par Ronan Pincemin. Après plusieurs mois de travail, le jeu est enfin prêt et sera disponible en précommande via le financement participatif Ulule dès ce 1er novembre. Avec ce projet, Chèvre Edition s’inscrit dans une démarche solidaire puisque, pour chaque jeu acheté, un euro sera reversé à l’association nazairienne Estuairez-vous, dont l’objet est de préserver l’estuaire de la Loire et son littoral. 

Partager votre avis