Retour à la liste de la catégorie Portraits
mar. 22 oct. 2019 Portraits # Besné

A l’abordage des histoires du monde

Conteuse sur le Bateau pirate du capitaine Borgnefesse, la Besnéenne Suzie Llô souhaite développer des collaborations avec les écoles, les médiathèques et les maisons de retraite.

A dos de dauphin ou de tortue, on part à la rencontre des sirènes comme la Marie Morgane ou Mami Wata, on découvre les senteurs du monde, le parfum des fleurs et des épices… En compagnie des femmes pirates, on goûte à la fève de cacao et au sucre pur. Au cœur des mondes sous-marins, on voyage avec une puce de mer, un bernard-l’hermite ou un poulpe, on entend parler de Brutus de Villeroi, inventeur d’un prototype de sous-marin, et on croise le chemin de créatures des fonds marins.

De l’Europe jusqu’à l’Asie en passant par l’Afrique et l’Amérique du Sud, c’est un vrai tour du monde auquel invitent les histoires de la conteuse besnéenne Suzie Llô. Dans ses malles, il y a toujours un trésor improbable. Son travail part d’un objet et d’un tissu, se construit grâce à des lectures et des recherches, et évolue avec le regard de ses voisins ou de celui de Benoît Villeret, alias capitaine Borgnefesse, grâce à qui tout a commencé.

En 2016, « j’ai rencontré le capitaine Borgnefesse et son Bateau pirate. Il m’a demandé si je pouvais l’aider, alors j’ai creusé dans les compétences artistiques que je pouvais avoir, le théâtre, la danse et le chant ».

Avant de devenir conteuse, Suzie Llô a eu plusieurs métiers. « Fille d’enseignante pas très copine avec l’école », elle s’est d’abord orientée vers l’architecture, a été cartographe pendant dix ans, puis a travaillé dans la vente de cuisines ou dans l’aménagement d’intérieur aux Chantiers de l’Atlantique… Cette Besnéenne cherchait sa place et c’est dans l’art qu’elle l’a trouvée. « Lors d’un bilan de compétences, il est ressorti que j’avais besoin d’un métier avec 50 % de créativité et 50 % de relationnel. Tout ce que j’ai glané au fil des années s’exprime aujourd’hui. »

Ses contes sont avant tout des aventures, des spectacles destinés aux enfants, mais aussi aux adultes. « Au milieu de la magie, j’essaie d’apporter des connaissances. » On y retrouve des notions de géographie, on parle ultrasons, vents, longitudes ou nacre.

« Mes contes sont modulables, je peux donc les adapter au public et travailler en amont avec le corps enseignant pour développer certaines notions. Je peux également préparer des fiches pédagogiques avec les éléments que l’on va rencontrer au fil de l’histoire. »

Pour l’heure, Suzie Llô travaille sur le Bateau pirate du capitaine Borgnefesse, voyage dans toute la France et aimerait collaborer avec les écoles, les médiathèques, comme elle l’a déjà fait avec une maison de retraite. « Aujourd’hui, je me sens pleinement à ma place. Si je n’avais pas eu cette rencontre avec Benoît Villeret, je ne l’aurais pas fait. Et pourtant, c’est un vrai plaisir de lire, d’apprendre de nouvelles choses et de les transmettre à travers la création. » 

Partager votre avis