Retour à la liste de la catégorie Cinéma
mar. 02 avril 2019 Cinéma # Cinéville

[zoom] C’est ça l’amour

(France 2019) drame de Claire Burger avec Bouli Lanners, Justine Lacroix, Sarah Henochsberg.
Durée : 1h38.

Note de la rédaction :

C’est ça l’amour commence là où il se terminera, sur une scène de théâtre. Mario, la cinquantaine, participe à la première séance d’une création collective menée auprès d’habitants de Forbach. Il est gauche et ne sait pas lâcher prise. D’autant que sa femme Armelle fait partie de l’équipe technique du lieu, sa femme qui vient de le quitter pour « faire le point sur sa vie ». Une séparation qui s’est faite sans colère, sans rancœur, presque avec tendresse, et qu’il espère temporaire. En attendant, c’est lui qui s’occupe comme il peut de leurs deux filles, Niki 17 ans et Frida 14 ans. Dans une ville sinistrée où seule la culture apporte un appel d’air, mal à l’aise dans son travail de subalterne à la préfecture, ne sachant plus où trouver le sommeil dans une maison en désordre, désorienté devant ses filles qui quittent l’enfance, il ne sait plus que faire de tout cet amour qui l’habite.

Le film de la jeune Claire Burger est l’histoire simple d’une famille en crise dont les membres doivent trouver leur nouvelle place. Armelle cherche à savoir quelle femme elle est devenue, Niki et Frida quelles femmes elles veulent devenir. Elles rêvent de quitter le nid tout en souffrant de la séparation de leurs parents qui leur enlève les assises de la sécurité : il est plus facile de s’envoler si rien ne bouge derrière soi. Mari amoureux, père attentionné, épris d’art, Mario ne sait plus quel chemin prendre à ce carrefour de sa vie. Arrivera-t-il à redéfinir qui il est au milieu de ces trois femmes qui affirment leurs désirs ? Trouvera-t-il comment aimer sans peser ? Comment aimer en s’aimant ?

Entouré de comédiens non professionnels absolument formidables, Bouli Lanners, déjà magnifique dans Petit paysan et surtout Lulu femme nue, nourrit ici son personnage d’une fragilité et d’une droiture poignantes. C’est ça l’amour ne parle pas du manque d’amour, mais de comment donner de l’amour. Un film aussi émotionnel que pudique, le portrait d’un homme délicat et généreux. Un homme doux. Et c’est tout simplement beau.

Avis à chaud d’un spectateur
« Sensible, juste, émouvant. Une vraie écriture. Un homme qui montre son côté féminin ! » (Charlotte, 67 ans)

Partager votre avis