Retour à la liste de la catégorie Expos
mer. 26 sept. 2018 - jeu. 18 oct. 2018 Expos # Saint-Nazaire

L’art, un lien entre deux mondes

Le Parvis accueille jusqu’au jeudi 18 octobre “Au-delà des murs”, une exposition internationale d’œuvres de prisonniers, portée par l’association allemande Art and Prison.

Illustration de Berthet One et peinture de Kurt d’Oesterreich.

« Nous sommes partis d’un constat : le monde va vite, beaucoup de liens se créent via les outils numériques, et pourtant la solitude est de plus en plus cruelle. » Marion Beaudet, responsable du Parvis de Saint-Nazaire, invite, avec son équipe, à s’interroger sur la notion du lien : le lien à l’autre, à soi-même, avec les villes, les territoires… Les liens se créent et se défont, s’entretiennent ou se brisent. « En réfléchissant à cette tension entre le lien tissé et le lien rompu, nous  avons pensé à la prison. C’est un endroit à la fois effrayant et fascinant, un sujet avec lequel nous ne sommes pas à l’aise en général, et cela nous a intrigué », explique la responsable. Que reste-t-il comme lien entre ce monde et l’extérieur des murs ?

De fil en aiguille, Le Parvis a rencontré l’association Art et Prison France qui collabore avec l’entité allemande Art and Prison e.V.,  organisatrice d’un concours international d’art en prison depuis 2009. Les œuvres sont sélectionnées par un jury d’artistes et de critiques d’art, et donnent lieu à une exposition : Au-delà des murs. Cette année, l’exposition repart avec une cinquantaine d’œuvres issues de plus de quarante pays, en commençant son périple français par Saint-Nazaire le 26 septembre, avant de partir à Paris puis à Strasbourg. « Cette exposition nous rappelle que ces personnes enfermées restent des êtres humains. Grâce à l’art, les détenus dépassent leur enfermement, parviennent à rêver, à canaliser leurs émotions et à trouver un espace de liberté. Au travers de leurs œuvres, on pose un regard sur ces détenus et, inconsciemment, les frontières s’effacent et un lien se crée. Cela nous amène à réfléchir sur leurs conditions d’enfermement, sur la réinsertion et sur notre rapport à ce lieu cloisonné. »

///// INFOS /////

Jeudi 27 septembre, 18h, vernissage en présence des représentants des associations Art et Prison à travers son président Bruno Lavolé, Art and Prison e.V. et Permis de construire.
Témoignage de l’auteur de bande dessinée Berthet One.

Jeudi 4 octobre, 20h30, conférence : “De l’enfermement à la liberté”, par Nathanaël et Katia Gay, fondateurs du village Saint-Joseph, qui aide à la réinsertion.

Partager votre avis