Retour à la liste de la catégorie Expos
mar. 23 avril 2019 - ven. 17 mai 2019 Expos # Saint-Nazaire

Je suis les liens…

Le Parvis de Saint-Nazaire cultive son thème de l’année, “De liens en liens”, en accueillant “Je suis les liens…”, une exposition issue des attaches intimes et artistiques entre Denis et Mickaël Lafontaine, qui captent les fils de la toile que tentent de tisser les humains entre eux.

© Denis Lafontaine

L’un est le père, l’autre le fils. L’un utilise fusain et sanguine, l’autre le numérique. On se souvient de leur travail présenté lors de la Digital Week 2018, La part de l’ombre, où une installation vidéo du fils sculptait la lumière sur des dessins originaux du père. Il s’agissait alors de leurs interprétations du lien à soi-même. Ils reviennent aujourd’hui au Parvis avec un nouveau travail axé cette fois-ci sur le lien aux autres, avec ce et ceux qui nous entourent, avec notre environnement, reprenant à leur compte la phrase d’Albert Jacquard : « Je suis les liens que je tisse. »

« Des ponts, des routes, des rails, de l’eau… et nous dans tout ça ?* »

Le père, Denis Lafontaine, a d’abord arpenté Saint-Nazaire pour inhaler son atmosphère, saisir des silhouettes et des instants d’existence. « De cette imprégnation de la ville et de ses espaces urbains de circulation sont nés treize dessins au fusain traversés de sanguine, comme les vaisseaux sanguins irriguent la chair et la vie. Treize instants d’humanités réinterprétés en moments de lien, en brisures de lien ou en flashs de solitude », explique-t-il.

Le fils, Mickaël Lafontaine, a pour sa part réinterprété graphiquement une carte satellite interactive de Saint-Nazaire dans laquelle il a inséré ces dessins géolocalisés sur leurs lieux de genèse, les accompagnant d’enregistrements de leurs ambiances sonores réalisés par Jean-Christophe Beaudoin. Laissant toute liberté aux visiteurs de choisir par leurs clics leurs voyages à l’intérieur des tableaux, de se déplacer, de s’immerger à leur tour dans leur ville non plus comme décor, mais comme trame d’interactions humaines.

Mickaël et Denis Lafontaine.

« Cette exposition est le fruit du jalon que nous avions posé en 2018 avec La part de l’ombre. Nous y avions alors ouvert un mur d’expression numérique accessible à tous ceux qui souhaitaient y déposer un message ou une image représentant leur interprétation personnelle du lien*. Ces contributions ont été une des matières brutes de notre travail et sont même devenues l’objet d’un quatorzième tableau dont les lignes entrelacées reprennent ces paroles, mais j’ai aussi laissé des lignes vierges que les visiteurs pourront compléter. Un tableau à plusieurs pensées en quelque sorte, un lien artistique », conclut Denis Lafontaine.

* Sur https://padlet.com/regardenis. Actif jusqu’au 17 mai prochain.

Vernissage mardi 23 avril, 19h.

Partager votre avis