Retour à la liste de la catégorie Expos
sam. 30 nov. 2019 - dim. 08 déc. 2019 Expos # Saint-André-des-Eaux

Sur le chemin des écoliers andréanais

L’association Histoire locale et patrimoine andréanais a monté une exposition immersive où les visiteurs pourront s’amuser à chercher leurs parents sur les photos de classe, à écrire à la plume et à participer à une dictée de certificat d’étude.

C’est un joli retour sur les bancs d’école qu’offre l’association Histoire locale et patrimoine andréanais avec sa nouvelle exposition à voir du 30 novembre au 8 décembre dans les salles polyvalentes Anne-de-Bretagne. Plus de 470 photographies de classes de 1910 à 2000 y sont réunies et classées de façon chronologique et par groupe scolaire.

« Nous présentons les photos originales accompagnées d’un classeur dans lequel les photocopies sont annotées avec les noms des enfants ainsi que ceux de leur instituteur et institutrice », explique Patrick Leblais, bénévole de l’association et membre du groupe de travail de l’exposition.

>> Photo de classe en 1955.

Toutes les personnes n’ayant pas pu être identifiées, les visiteurs seront invités à compléter ces documents collectés auprès d’une centaine de familles de Saint-André-des-Eaux. La deuxième partie de l’exposition s’intéresse à l’histoire des écoles de la ville : leur création (l’école communale des garçons créée en 1835, celle des filles en 1912-13, l’école privée des filles Notre-Dame à la fin de XIXe siècle et celle des garçons, Saint-Joseph, en 1926), les différents instituteurs, l’évolution des effectifs, les diplômes, la période de la Seconde Guerre mondiale avec l’installation des Allemands dans toutes les écoles de la commune et du Kommandantur dans l’école publique…

Une dictée d’antan

Il aura fallu un an et demi à cette dizaine de bénévoles pour rassembler ces archives, bien aidés par l’un des leurs, Michel Haspot, fils de Eugène Haspot, instituteur de 1927 à 1965 à Saint-Joseph (actuelle salle paroissiale) et habitant de la “maison des instituteurs” du privé située au 22, rue de Bretagne. Ce travail est complété par l’ouvrage de Christian Le Nestic, professeur d’histoire à la retraite du collège Albert-Vinçon, Les progrès de l’école et de l’instruction à Saint-André-des-Eaux au XIXe siècle, dont le livret sera en vente ou consultable sur place.

>> Une classe en 1954.

« Christian a fait un très beau travail à partir des rapports des inspecteurs de l’époque dans lesquels étaient noté le nombre d’élèves, des remarques sur le confort ou l’inconfort… et à partir des délibérations communales », souligne Alain Papot, président de l’association.

D’autres bénévoles sont allés à la rencontre de personnes aujourd’hui âgées de 80 à 96 ans pour recueillir leurs témoignages et les regrouper dans une vidéo diffusée lors de l’exposition. « Ils ont le souvenir de la guerre, de ce qui était enseigné à l’école, des repas, de l’obligation de boire le matin le verre de lait instauré par Mendès France… Ce sont des témoignages touchants », précise Alain Papot.

>> Une partie des membres du groupe de travail de l’exposition.

Cette balade dans les souvenirs d’antan au travers de photos, documents, témoignages et objets, deviendra immersive grâce à la reconstitution d’une classe des années 1950-60.

« Des Andréanais ainsi que l’école Jean-Jaurès de Saint-Nazaire qui a gardé une classe de cette époque dans son jus nous ont prêtés le mobilier. »

Chacun pourra s’essayer à l’écriture à l’encre et même se confronter à une dictée de certificat d’étude les samedis et dimanches à 11h et 16h… Alors, tous à vos plumes Sergent Major ! 


///// TESTEZ-VOUS ! /////

Outre cette dictée en autocorrection, l’association a récupéré les épreuves toutes matières confondues (mathématiques, géographie, français ou encore couture et reconnaissance des céréales) d’un certificat d’étude de 1930 : il sera disponible lors de l’exposition, à faire sur place ou chez soi.

Partager votre avis