Retour à la liste de la catégorie Rendez-vous
jeu. 15 oct. 2020 Rendez-vous # Montoir-de-Bretagne

Aviation et handicaps, au-delà des préjugés

Le Tour de France handicap Envie d’envol fait sa première étape à l’aéroclub de Montoir-de-Bretagne. Avec, comme marraine, la première femme handicapée au monde pilote de voltige aérienne, Dorine Bourneton.

Dorine Bourneton, pilote de voltige aérienne.

Des handicapés qui pilotent un avion ! Il y encore vingt ans, cela leur était impossible car tout simplement interdit. Aujourd’hui, la chose semble convenue. Au club de l’aérodrome de Montoir-de-Bretagne, qui va accueillir ce Tour de France Handicap Envie d’envol ce jeudi 15 octobre, des pilotes paraplégiques ont été récemment brevetés. « Rien ne s’oppose à la pratique, souligne Hubert Grimaud, président du club. Des solutions techniques existent. Les avions sont équipés d’un malonnier. Avec une main, ils peuvent à la fois contrôler la manette des gaz et la commande de gouverne de direction qui se manie en règle générale avec les pieds par le palonnier ».

Héroïne de l’aviation

Cette évolution, c’est le fruit du combat d’une femme exceptionnelle de ténacité, Dorine Bourneton, première femme handicapée au monde pilote de voltige aérienne. Son histoire est celle des héroïnes des temps modernes, digne d’un film*. Tout commence par un accident tragique le 12 mai 1991 : seule rescapée d’un avion de tourisme qui s’écrase sur le Mont d’Alambre (Massif Central). Ses graves blessures la privent définitivement de l’usage de ses jambes. Malgré ce handicap, elle qui pilotait déjà depuis ses 15 ans décide de poursuivre ses rêves. Mais elle va se retrouver face à un mur.

« La réglementation interdisait aux handicapés de piloter. »

Commence alors un énorme travail de lobbying auprès des élus et responsables pour faire changer la loi. Brigitte Revellin-Falcoz, l’une des premières femmes pilotes de ligne en France, l’a accompagnée dans son combat. « Avec Guillaume Féral (NLDR, lui aussi pilote paraplégique), cela nous a pris sept ans. C’est Dominique Bussereau, alors secrétaire d’Etat aux Transports, qui nous a entendus. Il a été convaincu par nos arguments. Mais l’administration a tout fait pour faire capoter ce changement de réglementation. Il a fallu persuader les personnes une à une. » En 2003**, enfin, un texte de loi ouvre aux personnes handicapées l’accès à la licence de pilote professionnel. « Cela a été une grande victoire, émotionnellement forte. Car on nous a rabaissés, humiliés. Je cumulais les mauvais points, j’étais une femme et en plus handicapée. Mais j’ai eu la chance de m’entourer de bonnes personnes. »

Avion équipé d’un malonnier.

Le combat continue

Un premier acte qui va permettre de faire changer les mentalités, « même si notre combat est passé complètement inaperçu auprès de la Fédération française de l’aéronautique ». Malgré les années, il faut encore démontrer que c’est possible. « A ce jour, il n’y a eu aucun accident avec un handicapé aux commandes. On a une responsabilité. »

Consciente de ce poids qui pèse sur ses épaules, elle s’est fixé une nouvelle ligne d’horizon. En 2015, elle est invitée à faire une démonstration de voltige aérienne au salon du Bourget.

« Aujourd’hui, on ne voit plus mon handicap, mais mes compétences. Je suis reconnue comme pilote de voltige. »

Si son combat personnel semble gagné au regard du milieu de l’aéronautique, l’inclusion des handicapés reste un sujet majeur. C’est pourquoi ce Tour de France a été organisé, afin de permettre que les professionnels du secteur découvrent des compétences et non plus des handicapés.

* Tf1 diffusera début novembre le téléfilm Au dessus des nuages, avec Alice Taglioni, adapté du livre de Dorine Bourneton, qui retrace son parcours.
** Arrêté du 24 novembre 2003 relatif aux conditions d’aptitude physique et de formation des personnes atteintes d’un handicap moteur sévère d’origine musculo-tendineuse, ostéo-articulaire ou neurologique candidates à la délivrance ou au renouvellement d’un certificat médical de classe 1 associé à une licence de pilote professionnel avion.

 

///// Le programme /////

Des conférences

– “L’avion du futur”, par Raphael Dinelli (Eraole) et Guillaume Bulin (Airbus), 10h45.

– “Piloter dans l’impossible”, par Dorine Bourneton, 11h30.

– “Transition énergétique : cas d’usage avec l’hydrogène”, par Michel Magnan (EDF), 14h.

– “Intégration de nouvelles solutions pour améliorer les performances énergétiques de drones autonomes”, par Benjamin David (X-SUN), 14h45.

– “L’hydroptère 2.0 : accélérateur d’innovation”, par Gabriel Terrasse, 15h30.

– “Ecodesigner pour le développement de l’aviation durable”, par Guillaume Bulin (Airbus), 16h15.

Des baptêmes de l’air seront offerts à des personnes en situation de handicap ou en décrochage scolaire.

Deux  job-datings  spécial “inclusion” de 14h à 17h (inscription : ici).

Un espace Exposition

Un espace Innovation

Partager votre avis