Retour à la liste de la catégorie Spectacles
sam. 07 avril 2018 Spectacles # Saint-Nazaire

Kynrou n’est pas qu’un roux

Depuis trois ans, il anime chaque mois des scènes slam à Saint-Nazaire. Kynrou est rappeur, slameur, beatmaker, clasheur et roux, mais pas que…

Estuaire. Comment es-tu venu à l’écriture ?
Kynrou. Plus jeune, j’avais un vrai besoin de m’exprimer. J’ai tout essayé ! D’abord la bande dessinée, mais je n’avais pas le coup de crayon. Ensuite le cinéma, mais on n’avait pas le budget. Et même la
littérature, mais je n’avais pas la patience. Alors j’ai commencé à rapper, vers 13 ans.

Comment travailles-tu un nouveau texte ?
Je suis aussi beatmaker, c’est-à-dire que je compose moi-même les parties instrumentales. Je commence toujours par l’instru, puis l’écriture et le flow viennent en fonction. Pour chaque texte, c’est environ un mois de travail. J’écris mes textes pour qu’ils soient entendus et non lus. En slam, il n’y a pas de musique, alors je les interprète différemment.

Justement, ta présence sur une scène slam est très théâtrale. Où as-tu travaillé ça ?
Quand j’ai commencé à écrire à Trappes, où j’ai grandi, j’ai beaucoup appris auprès d’Afida Tahri, une actrice et chanteuse professionnelle. Chaque année, elle montait un spectacle avec les jeunes de mon quartier, et elle m’a donné de plus en plus de responsabilité sur la mise en scène. Sinon, j’ai fait beaucoup, beaucoup de scènes ouvertes et de tournois de slam à Paris, Nantes, Reims, La Rochelle.

Qu’est-ce que t’apportent les tournois de slam ?
Avec l’association nantaise Les Lapins à Plumes, j’ai participé à des tournois en France et en Belgique. J’adore parce que j’entends des slameurs hyper créatifs, à des années-lumière de ce que je fais. Ça permet d’ouvrir les yeux et de trouver de l’inspiration.

Quels sont tes projets artistiques à Saint-Nazaire ?
Au Pré Vert, j’anime tous les mois une scène slam ouverte à tous, suivie du tournoi de l’illustre Impératrice Poupoule. L’année dernière, on a monté le groupe All Star Creamy MC avec plusieurs artistes du coin comme Pamphile, Ramirez ou Alvy Zamé, pour une première date au Vip. Et on jouera au festival Les Couchetards à Saint-Joachim le 12 mai prochain.
J’ai aussi créé une ligue de battle rap, qui s’appelle la Script Figther. Il y a déjà eu trois éditions, et une autre à venir en juin 2018.

Qu’est-ce qu’une ligue de battle rap ?
Ce sont des duels en trois rounds où les MC s’affrontent avec des textes a capella pour “clasher” leur adversaire verbalement. C’est un bon esprit. Et ça m’a permis de retrouver une adrénaline sur scène. Après avoir fait beaucoup de scènes slam, avec des textes que je maîtrise, il y a moins d’enjeu. Là, tu travailles pendant deux mois sur un texte que tu ne diras qu’une seule fois. Tu n’as pas le droit à l’erreur. Je prends ça comme un jeu à la fois stratégique et créatif.

Partager votre avis