Retour à la liste de la catégorie Spectacles
dim. 17 mars 2019 - lun. 18 mars 2019 Spectacles # Saint-Nazaire

400 voix s’élèvent pour un regard

Avec le concert de Retina France, “Mille chœurs pour un regard”, dix chorales chantent à Saint-Nazaire pour la recherche médicale en ophtalmologie.

La chorale Kui Bo To se produira le dimanche 17 mars.

Chaque année, grâce à ses concerts solidaires, l’association Retina France dégage environ 4 000 euros de bénéfices rien qu’à Saint-Nazaire. Cette somme, ajoutée à celles des centaines de concerts organisés partout en France, est directement injectée dans la recherche médicale en ophtalmologie soutenue par cette association nationale reconnue d’utilité publique. Elle permet aussi d’offrir à ses 20 000 adhérents un service d’accompagnement et d’informations (sociales, médicales, juridiques, administratives), d’organiser des colloques, divers événements et d’éditer une revue trimestrielle.

Choeur de l’Océan.

Mille chœurs pour un regard, c’est donc un concert où biens et malvoyants s’unissent pour une même cause. A Saint-Nazaire, deux concerts sont proposés les 16 et 17 mars avec des chorales locales : d’abord, les amateurs de chanson française de la compagnie Cassiopée, les voix féminines de Do Ré Mi Femmes, les chants marins du groupe Vent Arrière, l’ensemble classique guérandais de Vocalia et les Chœurs d’Arti-Show. Ensuite, la chorale paroissiale Notre-Dame-d’Espérance, les chants africains de Kui Bo To, la chorale pornichétine Cantadune, la chorale d’enfants du Chœur de l’Océan de la Maison de quartier de l’Immaculée et la variété des Amis de la Chanson. Les deux soirs, tous les choristes seront réunis autour d’une même chanson, A perte de vue, offerte par Calogero, parrain de cette édition : une chanson à trois voix interprétée par 400 choristes.

 

///// LA RECHERCHE PROGRESSSE /////

Courant 2011, des essais cliniques de thérapie génique avaient débuté pour traiter la Neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL), forme de dégénérescence rétinière qui se manifeste par une baisse brutale de la vision et qui entraîne un dysfonctionnement du nerf optique. Les résultats ont permis de réaliser d’autres essais qui pourraient aboutir à un traitement.
Concernant les dégénérescences liées à l’âge (DMLA), celles de type humide peuvent être traitées tandis que des essais sont en cours pour les DMLA sèches. Enfin, des greffes d’une rétine artificielle contenant plus de 1500 pixels ont eu lieu à Poitiers et Montpellier.

Partager votre avis