Retour à la liste de la catégorie Spectacles
mar. 28 mai 2019 Spectacles # Saint-Nazaire

Quand romantisme rime avec engagement

L’émotion, le sensible, l’épique, le poétique… La Philharmonie des Deux Mondes décline les variations de l’art romantique avec son nouveau concert à savourer au Théâtre ce mardi 28 mai.

Le soliste Romain Descharmes ©JB Millot.

Le Concerto n°5 pour piano, l’ultime que Beethoven composera. Mandelssohn et la vitalité triomphante de sa Symphonie n°3 appelée “l’Ecossaise”. Et Nuées, une œuvre d’un compositeur percussionniste bien vivant, Dominique Probst, inspirée du livre de l’Apocalypse selon Saint-Jean.

« C’est un programme original dans le sens où il est construit sur les désirs exprimés des musiciens, ce qui n’est pas coutumier dans un orchestre »,  explique Philippe Hui, chef d’orchestre et fondateur de la Philharmonie.

Philippe Hui

Le Concerto pour piano, d’abord, dont Beethoven a écrit la majeure partie dans une cave de Vienne pendant que les armées napoléoniennes bombardaient la ville, une œuvre pleine de rage et de bellicosité renommée après sa mort L’empereur, ce qu’il n’aurait probablement pas apprécié. Cinquième et dernier concerto écrit par le compositeur, mais aussi premier qu’il n’exécutera pas lui-même en public, sa surdité l’en empêchant. Et pour jouer cette œuvre majeure et flamboyante, l’orchestre recevra le soliste Romain Descharmes*, l’un des plus grands pianistes français de sa génération, reconnu pour la sensibilité et la richesse de ses interprétations.

Mendelson, ensuite, avec sa Symphonie n°3 aussi vibrante de brume que vivante de paysages verdoyants. Et enfin Nuées, écrite par Dominique Probst en 2013, la même année que la création de la Philharmonie des Deux Mondes, et jouée pour la première fois en 2014 en Slovénie, une œuvre contemporaine « de facture assez classique », selon Philippe Hui.

« Les créations contemporaines sont trop rarement rejouées, et c’est dommage. Nous sommes donc heureux de le faire ici. Nous allons de plus proposer une commande à Dominique Probst pour un futur concert », continue le chef d’orchestre.

Les musiciens ne rangeront que peu de temps leurs instruments ce mardi 28 puisqu’ils seront à nouveau à l’œuvre le samedi 1er juin avec leur maintenant rituel concert-promenade en plein air au plus près des habitants, cette fois-ci accompagnés des trente enfants de la Philharmonie des quartiers que l’orchestre a mis en place il y a un an avec des enfants de 10 et 11 ans dans le quartier d’Avalix-Trébale. Leur manière d’affirmer que la musique, toute la musique, est un bien commun. 

* Outre ses concerts de musique classique dans le monde entier, Romain Descharmes fait partie du groupe Quai N°5, qui décloisonne avec inventivité les styles musicaux.

///// Concert-promenade samedi 1er juin /////
(en partenariat avec le FMQ et la Silène) :
Saint-Nazaire (6, rue de l’Ile-du-Pé) à 14h,
Montoir-de-Bretagne (3, rue de Lorraine) à 15h30,
Saint-Nazaire (place Poincaré) à 17h30.

Gratuit.
Renseignements : contact@philharmoniedes2mondes.fr

Partager votre avis