Retour à la liste de la catégorie Spectacles
sam. 19 sept. 2020 Spectacles # Besné

Un éclat de futilité

Comment dédramatiser le port du masque ? Par “Dôme des masques”, un spectacle présenté par la médiathèque de Besné.

En quelques semaines, le masque est devenu un objet très précieux. Le grand protecteur, en quelque sorte. Il a ainsi complètement changé de registre, lui qui était plutôt un accessoire lié au plaisir et au beau, pièce maîtresse des déguisements enfantins comme du carnaval de Venise. De futile, le masque s’est fait utile. Et pourtant, en dehors du divertissement, il était interdit de le porter dans un lieu public.

Dédramatiser le port du masque est donc l’objet du spectacle de Samuel Danilo et d’Annick Brard, tous deux artistes de la compagnie nantaise du Théâtre de sept lieux, proposé samedi 19 septembre par la médiathèque George-Sand de Besné.

« Ce qui nous a plu, c’est l’originalité du thème et de la mise en scène. Ils jouent autour du masque et permettent de prendre du recul, surtout pour les enfants », explique Cyrielle Mulot, responsable de la médiathèque.

Spectacle “covid friendly”

Un spectacle “covid friendly”, qui répond à toutes les exigences sanitaires : une durée de dix minutes par groupes de huit, dans un dôme installé dans le jardin de la salle de la Belle-humeur, place des Arcies. « La file d’attente à l’entrée du Dôme est même scénarisée », s’enthousiasme-t-elle.

L’idée de ce spectacle tout public original leur est venue pendant le confinement. « Tout le monde faisait des petites vidéos. On en a fait une sur comment communiquer avec les masques. Et les retours étaient super positifs », raconte Samuel Danilo.

A l’intérieur du dôme, deux clowns, Pousse et Mousse, des expressions différentes scratchées sur leurs masques, quittent leur blouse scientifique pour un moment d’humeur et d’humour improvisé et interactif avec le public…

« Notre message, c’est qu’on peut vivre avec et exprimer nos émotions. A nous d’être créatifs. ».

Depuis sa création, Dôme des masques connaît un franc succès. « Nous avons pas mal tourné pendant l’été. La particularité du Théâtre de Sept lieux est d’aller là où habituellement le spectacle ne se rend pas. Sur les places de village, même à domicile. »

Alors que certains voient dans le masque une limite à la liberté, d’autres préfèrent le détourner pour notre plaisir et nous donner la force d’en rire.

Partager votre avis