Retour à la liste de la catégorie Spectacles
mar. 25 janv. 2022 Spectacles # Saint-Nazaire

Les Escales 2022 « festival de l’altérité »

Une partie de la programmation de la trentième édition 2022 a été dévoilée. A cette occasion, le festival rappelle sa ligne globe-trotter. Le monde à portée de scène.

Minyo Crusaders ©Tous droits réservés

C’est un anniversaire attendu. Le festival Les Escales revient après deux ans d’absence pour cause de crise sanitaire pour célébrer ses 30 ans. La formule de cette nouvelle édition reste à peu près la même que les années précédentes, centrée sur les découvertes des musiques actuelles du monde. « Il ne s’agit pas de reports. Nous sommes repartis d’une feuille blanche », soutient Gérald Chabaud, directeur des Escales. Bien que la majorité des artistes annoncés soient francophones, en raison de la difficulté de faire venir des artistes de l’autre bout du monde liée aux contraintes sanitaires de chaque pays, l’association l’assure « nous proposons un large panel d’esthétiques différentes ». Du rap évidemment, « c’est la musique la plus écoutée des 15-25 ans », soutient Gérald Chabaud. De la chanson française parfois engagée et militante, des découvertes venues du Japon, de l’électro grand public…

Laeti

De quoi répondre aux attentes d’un public en manque de festivals et surtout rester dans la ligne philosophique que s’est fixée l’association : proposer un voyage et la rencontre de l’autre à travers la musique. Car en cette année toute particulière, le festival assume d’autant plus cette vision politique et culturelle. « Ce festival est celui de l’altérité. C’est une forme de résistance. L’ennemi n’est pas l’autre, l’étranger ou le français d’origine étrangère. On souhaite bousculer pour émerveiller », revendique Chloé Le Bail, la présidente de l’association Les Escales. Des propos qui résonnent à deux mois et demi du premier tour de l’élection présidentielle marquée par la montée des valeurs d’extrême droite, de la fracturation et des polémiques.

Un club des festivals

Il n’est donc pas surprenant que l’association fasse appel à un illustrateur péruvien qui mixe la culture pré-colombienne et la science-fiction, Juanco, pour la réalisation de l’identité visuelle de cette édition anniversaire. C’est même une tradition. Dans cette droite ligne, un partenariat a été engagé avec d’autres festivals de musique actuelle à travers le monde (Asie, Afrique, Amérique). Ce qui démontre une fois de plus que Les Escales est assurément un festival à part, tant dans sa philosophie, que dans sa programmation. « Nous sommes allés à la rencontre d’autres festivals qui partagent des valeurs communes avec nous sur l’altérité ou encore sur l’écologie. Nous souhaitons fédérer et créer un club des festivals. Avec leur connaissance sur leur territoire nous retiendrons les artistes coups de cœur, les découvertes et les pépites. De leur côté, ils présenteront des pépites françaises », explique Gérald Chabaud. D’ailleurs, cette partie de la programmation sera dévoilée dans un second temps.

Vladimir Cauchemar © Tous droits réservés.

Le village solidaire

Le festival pérennise ces engagements en rééditant le village solidaire. Des associations locales comme Femmes solidaires, le camion du MARSoins, Estuairez-vous, et nationales comme SOS Méditerranée, Sea shepherd ou encore Sortir du nucléaire donneront cette teinte militante tournée vers l’autre et l’écologie. « Nous nous inscrivons dans le développement durable. Nous essayons de réduire notre impact écologique », prône l’association. Solidarité qui va s’exprimer aussi envers les artisans et créateurs locaux, comme pour les associations locales chargés de tenir bars et restaurants et qui, grâce aux bénéfices engendrés peuvent financer leurs actions sur l’année.

Les Escales se veulent une vitrine de Saint-Nazaire. A l’image de cette ville portuaire, où l’on vient du monde entier travailler aux chantiers et où la solidarité populaire s’exerce fièrement.

 


///// les premiers noms /////

Samifati

Oboy

Clara Luciani (chanson française, pop), La Femme (pop, rock), Oboy (rap), Lucie Antunes (Electro, percussion, performance), Minyo Crusaders (Cumbia, world music), TEKE TEKE (rock, surf music), Deluxe (electro, funk, pop), Hatik (rap), Vladimir Cauchemar (electro, rap), Gaëtan Roussel (chanson française, pop, rock), Last train (rock), Marina Satti (pop, world music), Samifati (electro), Kungs (electro, pop), Woodkid (electro, indie-pop, rock), James BKS (hip hop, world music), Laeti (rap), Suzane (chanson française, électro, pop).

La Femme

Le festival doit confirmer encore la venue de deux artistes pour les deux plus grandes scènes. Quant à la programmation de la scène Estuaire, réservée aux découvertes des musiques actuelles du monde, elle sera annoncée plus tardivement.

 

 


 

///// le concert des 30 ans /////

C’est l’artiste 20SYL, compositeur et MC du groupe Hocus Pocus, membre et beatmaker du collectif de DJs C2C, quadruple champion du monde DMC par équipe, qui est chargé de diriger cette création où de nombreux artistes locaux et régionaux joueront ensemble sous les rythmes et les mix du célèbre groupe nantais Hocus Pocus, qui se reforme spécialement à cette occasion.
Les invités : Alltta, Ava, Cabadzi, C2C, Degree, Elise Bourn, Elmer Food Beat, Guillaume Perret, Inüit, Ledeunff, Lo’jo, Philemone, Pumpkin & Vin’s Da Cuero, Titi Robin, Zaho de Sagazan.

Partager votre avis