Retour à la liste de la catégorie Spectacles
mer. 09 mars 2022 - sam. 12 mars 2022 Spectacles # Saint-Nazaire

P.A.N.G !

Le public l’avait découvert avec bonheur en 2019. Après deux années consécutives d’annulation, le rendez-vous décalé du Théâtre de Saint-Nazaire est enfin de retour du mercredi 9 au samedi 12 mars.

« P.A.N.G ! est un projet atypique, un pas de côté dans la programmation du Théâtre, une incitation à aller explorer les coins les plus escarpés de la création contemporaine avec des artistes qui auscultent des territoires à la croisée de plusieurs disciplines, qui osent les performances et aiment sortir du cadre », expliquait en 2019 Béatrice Hanin, la directrice de la Scène nationale, à l’occasion de la 1re édition de ce temps fort. Après la frustration de deux années de privation revient enfin l’excitation devant la découverte d’une nouvelle programmation tout autant décalée. Intimiste car uniquement constituée de seuls en scène. Décalée car véritable exploration de formes et de rapports au monde proposée par deux artistes qui affectionnent les chemins incertains et l’indiscipline, Phia Ménard et Chloé Moglia.  

Phia Ménard
Jongleuse, performeuse et danseuse, transgenre et féministe, créatrice de la Cie Non Nova, est déjà connue des spectateurs du Théâtre qui l’avait accueillie dans Vortex, Belles d’hier et L’après-midi d’un foehn, trois spectacles à la beauté saisissante et troublante. 

 

Du mercredi 9 au samedi 12 mars, se succéderont ainsi une table ronde, trois spectacles entre performances, acrobatie et danse, un atelier philo et une soirée cinéma Carte blanche à Chloé Moglia. Quatre jours de découvertes intenses pour un public qui aime à se laisser surprendre. 

Des fenêtres sur l’inconnu… 

P.A.N.G ! s’ouvrira avec Nature/Culture en suspension, une performance philosophique de Chloé Moglia conçue avec sa complice musicienne Marielle Chatain qui, à partir de textes d’auteurs, interroge notre place dans cette Nature dont nous faisons partie et l’action que nous avons sur elle.  

Chloé Moglia
Initiatrice de la Cie Rhizome, la performeuse suspensive Chloé Moglia ne semble à son aise que dans les airs, telle un objet volant non identifié. Artiste associée du Théâtre, elle y avait présenté son vertigineux Oiseau-Lignes en 2019. C’est également elle qui a ouvert la saison 2021/2022 avec sa Spire géante. Elle a ensuite tourneboulé l’espace de la Volière-cirque aérien – qui en a pourtant vu d’autres – avec sa représentation de Midi/Minuit en décembre dernier. 

 

Cette même Chloé Moglia a choisi la projection d’Il était une fois dans l’Ouest dans le cadre de la Carte blanche que lui a proposée le cinéma Jacques-Tati le jeudi 10 mars : un film qui a révolutionné le western avec la révolution industrielle en toile de fond. 

Toujours au cinéma Jacques-Tati, place à l’insolite avec Rhizikon (le risque en grec) les 11 et 12 mars. Sur, au-dessus, sous un tableau noir d’école, Chloé Moglia se confronte à la notion de prise de risque en défiant la pesanteur. Initialement créé pour un public adolescent, ce spectacle d’équilibriste interpelle avec brio et émotion sur l’attrait de l’être humain pour la mise en danger comme un besoin de se sentir vivant, plus fort que la mort.  

Toujours les 11 et 12 mars, mais au Théâtre, dans sa première création, Bleu tenace, la circacienne Fanny Austry mariera danses urbaines et sérénité de la nature, rythmes effrénés du Krump et temps comme suspendu sur une structure-sculpture de 6 mètres de hauteur. Accompagnée par les sons électro de Marielle Chatain, elle donnera à écouter tous les battements de cœur du monde.  

 

Et ce sera la danseuse Phia Ménard qui clôturera ce grand souffle artistique avec Maison Mère, première performance de sa trilogie des Contes immoraux. Elle dont le grand-père fut enseveli à Nantes sous les bombes en 1943, rebâtit en direct devant nous ce que la guerre a détruit, travail forcené que les éléments naturels vont à nouveau réduire à néant. Pousser, rouler, assembler, et recommencer dans le labeur d’un Sisyphe luttant contre le drame humain.  

Quatre jours de voyage non balisé, donc, en équilibre instable sur ce que peuvent apporter la création et les artistes. 

///// programme ///// 

Nature/Culture en suspension, performance de Chloé Moglia : mercredi 9 mars à 19h au Théâtre.
Gratuit, sur réservation. 

Carte blanche à Chloé Moglia avec la projection du grand classique Il était une fois dans l’Ouest, de Sergio Leone : jeudi 10 mars à 20h au cinéma Jacques-Tati.
Tarifs : de 4 € à 6,50 €. 

Rhizikon, de et avec Chloé Moglia : vendredi 11 mars à 19h et samedi 12 mars à 18h au cinéma Jacques-Tati. Tout public à partir de 11 ans.
Tarifs : de 7 € à 13 €. 

Atelier philo autour de la notion de prise de risque animé par Mathilde Mebkhouti, créatrice de Ph’îlot : samedi 12 mars de 16h à 17h30. Public de 11 à 14 ans.
Gratuit, sur réservation. 

Bleu tenace, de Chloé Moglia et Fanny Austry, avec Fanny Austry : vendredi 11 mars à 20h30 et samedi 12 mars à 19h30 au Théâtre. Tout public à partir de 10 ans.
Tarifs : de 7 € à 13 €. 

Maison Mère, de et avec Phia Ménard : vendredi 11 mars à 21h30 et samedi 12 mars à 21h.
Tarifs : de 7 € à 25 €.
 

  

Partager votre avis