Retour à la liste de la catégorie Sport
sam. 11 juin 2022 Sport # Saint-Nazaire

Le Karaté, un mode de vie

Le Karaté club nazairien accueille 70 licenciés. Et envoie son professeur Laëtitia Perréon au Festival atlantique des arts martiaux, samedi 11 juin, pour y arbitrer les plus grands champions.

Dans les années 80 et années 90, le karaté se popularise dans les médias grâce à des films et des acteurs emblématiques. On se souvient tous de Karaté kids ou de l’incontournable Jean-Claude Van Damme. Malheureusement cet art martial qui regroupe près de 10 millions de pratiquants dans le monde a été retiré des prochains Jeux olympiques de 2024, après une brève apparition en 2020. Une décision qu’aujourd’hui les karatékas ne comprennent toujours pas. « C’est une décision qui ne relève pas du sportif mais plus du business, déplore Laëtitia Perréon, professeur au Karaté club nazairien et arbitre national. C’est un sport qui est peu médiatisé et nos sportifs ne sont pas reconnus. » Pour autant, l’engouement reste intact auprès des plus jeunes. Le club recense 70 licenciés cette année, un nombre équivalent aux années avant Covid.  

« Aujourd’hui, les personnes qui viennent au karaté sont plus dans une logique de consommation et moins de compétition. Ils restent deux, trois ans et repartent vers d’autres sports », explique-t-elle.  

Si les techniques de combat restent impressionnantes, le karaté est avant tout une philosophie de vie prônant les valeurs de respect et de partage. « Le Karate-Do est une “attitude devant” et un regard sur la vie et le monde », soulignait l’un des plus grands maîtres de la discipline, Gichin Funakoshi. En clair, le karaté peut devenir une arme face aux combats de la vie. C’est cet esprit qui sera mis en exergue, samedi 11 juin, à 20h, à Nantes pour le Festival atlantique des arts martiaux. Laëtitia Perréon y arbritra des matchs des plus grands champions de la discipline.  

Partager votre avis