Retour à la liste de la catégorie Rendez-vous
sam. 02 nov. 2019 - dim. 03 nov. 2019 Rendez-vous # Saint-Nazaire

3e salon des Ecrivains régionaux

Pour répondre à la demande des auteurs et des lecteurs, le salon des Ecrivains de la Presqu’île et de ses alentours tient sa 3e édition au Garage.

« Les deux premières éditions ont été une vraie réussite. Il y a eu beaucoup de visiteurs et de ventes, même en poésie, ce qui n’est pas courant », se félicite Michel Hervoche, coorganisateur du salon avec Caroline Delécluse. Ces deux auteurs locaux, par ailleurs fondateurs du salon du Livre de Pornic, ont su fédérer autour d’eux un collectif de soutiens, dont l’association Digitus Impudicus qui les accueille au Garage ce week-end du 2 et 3 novembre. Quarante auteurs ouverts aux rencontres et aux échanges y présenteront donc leurs ouvrages. « Nous nous limitons à ce nombre faute d’espace suffisant, nous avons dû malheureusement refuser cinquante auteurs cette année, cela nous oblige à plus travailler sur la qualité et à privilégier les nouveaux auteurs, même si nous restons fidèles à nos “têtes d’affiche”. »

L’envie d’écrire se porte incontestablement bien dans la région, avec une prédilection pour le polar, la BD et le témoignage, le livre jeunesse commençant à poindre son nez. « Ce sont les BD qui se vendent le mieux ainsi que les nouveautés d’auteurs qui ont construit des personnages récurrents comme l’ex-commissaire nazairien devenu détective privé à La Baule de Marcel Cario ou le commissaire Anconi de Rémi Devallière. Les lecteurs sont heureux de trouver en un même lieu tous ces livres parfois difficiles à dénicher. C’est d’ailleurs le problème majeur de tous ces auteurs, une trop grande méconnaissance des systèmes de distribution, d’autant que 70 % d’entre eux sont publiés en autoédition. »

Un troisième rendez-vous qui a donc déjà ses fidèles, avec une évolution cependant : une demande croissante de livres audio ou numériques. « On y réfléchit », conclut Michel Hervoche.

///// CONFÉRENCE-DÉBAT /////
Samedi 2 novembre à 18h sera l’occasion de rencontrer Michel Hervoche et Virginie Dupeyroux autour de leur livre respectif Amiante, tu m’assassines et Amiante et Mensonge : notre perpétuité – journal de Paul et Virginie, deux témoignages poignants sur les drames humains provoqués par l’amiante. Michel Hervoche y fait le récit de sa propre lutte contre le cancer des poumons et l’itinéraire de vie professionnelle qui l’a mené jusqu’à la maladie, Virginie Dupeyroux donne la parole à son père, décédé d’un mésothéliome pour avoir grandi dans une zone pavillonnaire d’Aulnay-sous-Bois près d’une usine de broyage d’amiante. Deux livres intimes et de combat qui rejoignent le collectif. Le débat qui suivra se fera en présence de l’association Addeva 44, qui défend et soutient les malades de l’amiante et leurs familles.

Partager votre avis