Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/0/d742583080/htdocs/estuaire/wp-content/themes/estuaire-theme-v2/single.php on line 67
Retour à l'agenda
Associations # Saint-Nazaire

Vent sacré dans les tuyaux

L’association Les amis de l’orgue de l’église de l’Immaculée donne du souffle à une bien belle mécanique musicale.

Environ 5 m de long et 1,70 m de profondeur. Aussi modeste et discret soit-il par sa taille, l’orgue qui trône dans l’église de l’Immaculée n’en demeure pas moins un objet rare et précieux. « Il a été acquis d’occasion par la paroisse en 1961, mais il date de la fin du XIXe siècle et possède neuf jeux, deux claviers et un pédalier. Surtout, il est entièrement mécanique, mobile, et l’un des seuls de ce type toujours en fonctionnement dans la région », explique Marie-André Courjault, l’organiste qui le fait résonner depuis 1975 à chaque office religieux, également présidente de l’association Les amis de l’orgue de l’Immaculée créée en 2008 pour assurer la préservation et la valorisation de l’instrument.

Car cet élément du patrimoine diocésain, faute de restauration, aurait pu finir par sombrer dans le silence : « Même s’il est fiable et solide, il n’avait jamais fait l’objet de réel entretien, alors que des travaux de relevage, c’est-à-dire un nettoyage complet, sont nécessaires tous les vingt-cinq ans. D’autant plus que l’église est très humide, ce qui n’est pas très favorable aux matériaux nobles qui le composent. »

Le chantier s’avérait donc urgent. Encore fallait-il trouver la somme de 24 000 euros, selon les devis : « Ce n’est pas si énorme compte tenu de la complexité de son fonctionnement et des différents corps de métiers qui devaient intervenir. Mais le financement de 8 000 euros alloués par le diocèse et une contribution de la Fondation du patrimoine à hauteur de 2 000 euros ne suffisaient pas, nous devions trouver le reste. »

De campagne de souscriptions en séries de concerts donnés grâce au soutien de divers ensembles du territoire, il aura fallu trois ans à l’association pour récolter la totalité des fonds : « Nous avons inauguré sa restauration le 29 avril 2012. Cela a été une grande joie et la célébration des énergies mobilisées, celles des paroissiens, des musiciens et des passionnés de patrimoine. »

Depuis, c’est donc sans fausse note que l’orgue poursuit son existence, lors des cérémonies religieuses bien sûr, mais aussi à l’occasion d’actions culturelles menées par l’association : « Nous continuons à valoriser et faire découvrir cet instrument majeur du répertoire classique et sacré. Cela passe par des visites commentées sur demande et l’organisation de deux à trois concerts par an. »

Le prochain rendez-vous est d’ailleurs fixé ce dimanche 25 mars avec l’Ensemble vocal Guillaume Boni (lire ci-dessous).

Nathalie Ricordeau

CONCERT
“D’Allegri à Rachmaninov, un chemin pascal”, par les quatorze chanteurs de l’Ensemble vocal Guillaume Boni, accompagnés par l’organiste Martine Rochedreux, sous la direction d’Etienne Roullet. Au programme : Le prélude et fugue en si mineur de Bach, L’Agnus Dei de Barberou, Les motets de Boni,
La paraphrase pour orgue de Guilmant.
Dimanche 25 mars, 16h, église de l’Immaculée, Saint-Nazaire. Participation libre.