Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/0/d742583080/htdocs/estuaire/wp-content/themes/estuaire-theme-v2/single.php on line 67
Retour à l'agenda
Spectacles # Trignac

Swing Affair, à la croisée des cultures

C’est une histoire de swing et de rencontres. Le groupe Swing Affair est né en 2016 et a sorti son premier album en 2017.
Il part maintenant à la rencontre du public.

Le jazz manouche les a rassemblés. Comme il a réuni des cultures, des ambiances et des influences de différents coins du monde. Sébastien Chauveau et Anthony Mouccio à la guitare, Timothée Liotard à la clarinette et au saxophone, Xavier Normand à la contrebasse et Gérard Vandenbroucque au violon. Ils sont “D’ici et d’ailleurs”, titre de leur premier album sorti en 2017. Ils se sont croisés lors de concerts, se sont connus au hasard des rencontres. Et ont eu l’envie de créer leur propre projet : Swing Affair, littéralement “histoire de swing”.

Né en 2016, le groupe se compose de cinq passionnés. Trois d’entre eux sont intermittents du spectacle, Sébastien Chauveau transmet son amour de la musique au conservatoire de la Roche-sur-Yon et à l’école communale de Pontchâteau. C’est un peu lui l’instigateur de cette aventure. Il avait en poche quelques compositions originales de jazz manouche, une musique qui est entrée dans sa vie vers 16 ans avec un album de Biréli Lagrène, guitariste de jazz français.

Un mélange de cultures

« La notion d’impro est omniprésente dans le jazz quelles que soient les époques : le swing, le manouche ou le bebop. Le jazz manouche, c’est une esthétique qui appartient à notre identité : son autre nom c’est le jazz à la française. » Ce style lui donne une forme de liberté et le fait voyager entre Afrique, Europe de l’Est et Etats-Unis. « C’est une musique teintée de différentes cultures, avec des apports de musique du monde, mais avec un juste équilibre entre l’écriture et l’impro. Il ne faut pas l’oublier, le jazz manouche a été créé par les plus grands, Django Reindhart et Stéphane Grapelli. » Au sein de Swing Affair, Sébastien Chauveau apporte les mélodies et les harmonies, et les autres musiciens proposent des arrangements. Cela donne des musiques chaleureuses, populaires et accessibles à un large public.

« En sortant un album dès la création de Swing Affair, le but était d’avoir une musique et un groupe vivants en allant tout de suite à la rencontre des gens. » Depuis, les cinq compères portent ce répertoire original dans des « endroits de culture » : ils ont joué à “Il était une voie“ à Châteaubriant et, le 25 mai, ils seront au Centre culturel Lucie-Aubrac, à Trignac. Swing Affair ne compte pas s’arrêter là. L’idée d’un deuxième album est dans les tuyaux… « C’est un projet qui aura une suite, c’est certain. »