Retour à la liste de la catégorie Associations
mar. 22 mai 2018 Associations # Saint-Nazaire

“Détrompe-toi, c’est aussi pour toi”

Avec l’orchestre d’enfants la “Philharmonie des quartiers”, la musique classique se faufile partout.

Peu à peu, les enfants apprivoisent leur instrument.

Cette « aventure folle » a débuté le 12 janvier. Ce jour-là, des élèves des écoles Camus et Brossolette de Saint-Nazaire ont rencontré les musiciens de la Philharmonie des Deux mondes, habitués à bousculer les barrières. Ils ont admiré de près violons, trompettes, bassons et autres clarinettes. Ils les ont touchés et même essayés sur scène. Philippe Hui, chef d’orchestre à l’origine du projet, raconte :

« C’est à cette occasion que nous leur avons suggéré cette idée qui était dans nos têtes depuis longtemps : monter un orchestre. Ce n’était pas gagné d’avance. Nous n’étions pas certains de notre coup ! »

Au final, trente enfants de 10 à 12 ans se sont portés volontaires pour intégrer cette “Philharmonie des quartiers“, composée uniquement d’instruments à corde.

« C’était mon souhait de leur faire découvrir ces instruments, les plus ‘nobles’ d’un orchestre symphonique. Avec cette démarche, on va à la rencontre des enfants éloignés de cette offre artistique et on leur dit : ‘détrompe-toi, c’est aussi pour toi’. »

La Philharmonie des quartiers compte 18 violonistes, 6 altistes, 4 violoncellistes et 2 contrebassistes. Après chaque cours encadrés par des musiciens de la Philharmonie des Deux mondes et coordonnés par la Maison de quartier d’Avalix, les élèves repartent avec “leur” instrument, tous achetés par l’association grâce à un financement participatif toujours en cours*, à une subvention au titre de la politique de la Ville et une autre de la Drac.

« Apprendre un instrument par la pratique collective, ça permet aussi d’être à l’écoute des autres et d’être confrontés aux mêmes difficultés. En aucun cas nous ne voulons remplacer les enseignements spécialisés pour conduire des musiciens dans une dynamique professionnelle. L’idée est d’amener ces filles et ces garçons à la musique. »

Un tour du monde
Lors de la première séance, la luthière Laura Balès a expliqué la fabrication d’un instrument, les enfants se sont familiarisés avec leur nouvel outil et ont joué leurs premières notes ! Petit à petit, ils apprendront le solfège « sans s’en rendre compte » et joueront du Bartok ou du
Beethoven. Philippe Hui a de belles ambitions pour eux : en janvier 2019, ils devraient participer à un concert avec les professionnels de la Philharmonie des Deux mondes au théâtre Jean-Bart de Saint-Nazaire.

« Dans une ambition moins raisonnable, on espère que certains aient un jour l’envie de poursuivre au Conservatoire. Et dans une utopie déraisonnable, on pourrait envisager de faire le tour du monde avec cet orchestre ! », se prend à rêver Philippe Hui qui a déjà des pistes du côté du Mexique… « En tout cas, cet orchestre a vocation à durer avec ces enfants », et pourquoi pas avec de nouveaux venus et d’autres instruments : Philippe Hui ne s’interdit rien.

Partager votre avis