Retour à la liste de la catégorie Associations
mar. 11 sept. 2018 Associations # Saint-Nazaire

La soif de jouer

Une nouvelle compagnie de théâtre voit le jour à Saint-Nazaire : la Cie Azdak.

L’envie de jouer était bien trop forte pour laisser tomber. Quand ils ont appris que leur atelier théâtre s’arrêterait, ils n’ont pas hésité à retrousser leurs manches. La solution ? Monter une association pour continuer d’apprendre et de monter sur les planches. “Ils”, ce sont douze élèves de l’atelier conduit par Yvon Potier au Théâtre Icare fondé par Christophe Rouxel, à Saint-Nazaire. Après trente années passées aux anciens bains douches municipaux, ce dernier est parti mener ses projets dans d’autres lieux, et a soufflé l’idée que l’atelier devait voler de ses propres ailes… « Quand j’ai présenté la situation aux élèves, ils se sont portés volontaires tout de suite. Le conseil d’administration de l’association s’est créé naturellement et il est composé de huit comédiens de l’atelier. Le président est Henri-René Dardant, élève de l’atelier depuis trois ans », explique Yvon Potier, professeur de l’atelier depuis six ans et metteur en scène de la toute jeune Cie Azdak*.

L’association nazairienne Théâtre Azdak a déjà trouvé un lieu pour répéter à la MJC de la Baule, avec l’espoir de le faire sur Saint-Nazaire. « Nous réfléchissons pour trouver d’autres lieux dans lesquels nous pourrions faire des représentations. Nous pensons par exemple à des maisons de particuliers ou des villas pouvant recevoir une cinquantaine de personnes. » La compagnie souhaite aussi jouer hors les murs avec la pièce Embouteillages**, modulable selon le lieu et le nombre de comédiens.

Cette année, la Cie Azdak va travailler sur Les Précieuses ridicules de Molière, mais « seulement avec des filles. C’est un défi qui me tient à cœur depuis longtemps », précise Yvon Potier. Il y aura au programme La Maison et le zoo d’Edward Albee’s et Squash, de Andrew Payne, une pièce contemporaine habituellement interprétée par deux comédiens de 35-40 ans. « Je l’ai proposée à mes deux élèves les plus âgés. Ils ont 61 et 72 ans. Les dialogues sont parfois un peu crus, il y aura donc un décalage intéressant. » D’autres projets sont en réflexion, comme le développement du théâtre forum où des sujets de société sont représentés par de courtes scènes interprétées par des comédiens et où le public est ensuite invité à intervenir sur scène en prenant la place d’un personnage/comédien pour tenter de changer le cours des événements.

Cette saison donne donc un nouveau souffle à l’ex-atelier qui s’enthousiasme de participer aux « coulisses d’une grande aventure humaine ».

* Azdak est un personnage du Cercle de craie caucasien, de Bertold Brecht.
** Une représentation a eu lieu en juin sur le parking de la MJC de La Baule.

Partager votre avis