Retour à la liste de la catégorie Associations
jeu. 07 févr. 2019 Associations # Saint-Nazaire

1889-2019 : 130 ans au service des non-voyants

L’association Valentin Haüy, qui souffle ses 130 bougies cette année, ouvre sa première antenne à Saint-Nazaire grâce à l’énergie du Nazairien Joseph Romano. Premier rendez-vous est donné ce jeudi 7 février à l’Immaculée.

L’association Valentin Haüy, du nom de l’un des premiers à s’intéresser à l’autonomie et l’inclusion des personnes aveugles en créant la première école pour les enfants déficients visuels – l’Institut national des jeunes aveugles du boulevard des Invalides de Paris –, est forte de 117 implantations locales, dont maintenant une à Saint-Nazaire, et de 3 408 bénévoles.

« La proximité est évidemment importante pour les usagers », se félicite Joseph Romano, sans qui cette nouvelle antenne n’aurait pas existé.

Ses missions ? Assurer la formation et la rééducation professionnelle des personnes, soutenir leur insertion en milieu ordinaire de travail, restaurer et développer leur autonomie, défendre leurs droits en favorisant l’accessibilité sous toutes ses formes, mener des actions de sensibilisation et proposer des activités dans tous les domaines.

Premier rendez-vous est donc donné ce jeudi 7 février dans la salle polyvalente de l’Immaculée pour une journée entière consacrée aux déficiences visuelles. Outre des mises en situation des différentes façons de mal voir à travers des parcours cécité, des techniques de guidage et la mise à disposition de lunettes de simulation des états de malvoyance, le public, directement concerné ou non, pourra découvrir et s’informer sur le matériel existant adapté à la vie quotidienne et sur les nouvelles technologies au service des mal ou non-voyants (téléphonie, informatique…). Ainsi que sur la toute dernière nouveauté, qui devrait être commercialisée le mois prochain : l’Orbit Reader, le premier afficheur braille dit “low cost”. Ces plages braille électroniques étaient en effet jusqu’ici proposées à des tarifs prohibitifs, le handicap étant une véritable niche lucrative pour certains industriels. Celui-ci, au toucher très proche du braille papier, a pu être développé grâce au projet Transforming Braille, porté en France par l’Association Valentin Haüy.

Utilisation de l’Orbit Reader.

Information sera également donnée sur les 30 000 livres audio et 20 000 livres en braille de la médiathèque de l’association ainsi que sur Eole, le système de téléchargement de livres audio et en braille numérique.

Se tiendront de plus deux conférences, la première (14h) avec l’orthoptiste Martine Routon, qui traitera du thème des “déficiences visuelles et des solutions pour l’autonomie”, et la seconde (15h45) avec Michel Ferrant, formateur d’informatique adaptée, qui viendra parler des nouvelles technologies. Sans oublier des conseils juridiques et médicaux sociaux en lien avec les aides financières existantes.

« Agir pour le bien-être et l’autonomie est notre priorité », continue Joseph Romano, lui-même atteint de cécité. Si on est accompagné.

Partager votre avis